Aller au contenu principal

Résultat négatif de 6,3 millions d'euros
Isigny Ste Mère plombée par la crise

7% en plus de chiffre d’affaires (200 millions d’euros environ dont 37,5% à l’export) et Isigny Sainte-Mère passe tout de même dans le rouge. Vendredi dernier, Jean-Louis Lesaulnier et Daniel Delahaye, président et directeur de la coop ont présenté un résultat négatif de 6,3 millions d’euros, heureusement amorti grâce aux réserves.

A Isigny Ste-Mère, une analyse, "une telle situation ne peut durer et se rééquilibrera, mais quand ? Une crise laitière de cette ampleur n’a jamais existé et nous pourront pas résister très longtemps”.
A Isigny Ste-Mère, une analyse, "une telle situation ne peut durer et se rééquilibrera, mais quand ? Une crise laitière de cette ampleur n’a jamais existé et nous pourront pas résister très longtemps”.
© EC

Les belles années de la production laitière semble s’éloigner. Quant à une solution pour dégager les marchés, notamment à l’export, et valoriser la matière première, personne ne sait quelle voie prendre. En clair, tout le monde courbe le dos et en premier les producteurs qui attendent avec impatience la première paye de la nouvelle campagne. Pointée du doigt par les dirigeants d’Isigny/Ste Mère, la ou plutôt, les crises. “Nous avons souffert l’année passée avec des indicateurs orientés dans le mauvais sens : impossibilité de répercuter les augmentations des prix du lait sur nos prix de vente, valorisation d’excédent à perte, un marché “beurre-poudre” totalement déprimé qui a d’ailleurs dérégulé les PGC”. La reprise de la production au niveau mondial a fait souffrir les entreprises française, même l’Amérique du Sud est devenu exportateur; enfin la débâcle financière des marchés et la réduction du pouvoir d’achat des consommateurs n’ont rien arrangé. 


La suite dans votre prochaine édition
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité