Aller au contenu principal

JA 50 : 9 566 € au profit du Téléthon

Grâce à 14 mannequins, les Jeunes agriculteurs de la Manche ont pu à nouveau publier un calendrier pour cette année 2019, toujours au profit du Téléthon. Un chèque de 9 566,10 € a été remis à Eliane Gravey, coordinatrice départementale de l’AFM (association française contre les myopathies).

© SB

lll Le calendrier des JA est attendu chaque année. Dès le mois de juillet, la séance photo est faite par Linda Lesauvage de Fem d’images basée à Bréhal et la Haye-du-Puits. Des photos de JA dans leur plus simple appareil avec comme décor les champs. Et au festival des Jeunes agriculteurs début septembre, les premiers exemplaires se dévoilent.

Prendre la pose
Pour l’édition 2019, l’objectif était de communiquer davantage pour donner plus de lisibilité à leur initiative qui se veut « généreuse et humoristique ». Alors, c’est vers les équipes de France télévision et l’AFM que les JA se sont tournées. A la prise de vue l’été dernier, une équipe est venue tourner des images, diffusées par la suite lors du Téléthon à plusieurs reprises. Et une dizaine de JA qui avait fait le déplacement jusqu’à Paris, ont pu faire la promotion de leur calendrier. Ils ont même été amenés à descendre sur le plateau avec Sophie Davant et Cyril Féraud. « Prendre la pose nous parait anodin », souligne Maxime Savary, mannequin du mois d’avril sur le calendrier avec sa compagne, Vanessa Vimond. Mais sur le plateau, « nous avons pu rencontrer des parents d’enfants atteints de maladie qui nous disent merci. Nous ne pensions pas que cela nous arriverait », poursuit-il. « Cela donne du sens à ce que vous faites », souligne Eliane Gravey, coordinatrice départementale de l’AFM.

75 000 €
Cette année, l’association française contre les myopathies repart avec un chèque de 9566,10 €. Une somme importante. « Nous sommes investis dans le Téléthon depuis une quinzaine d’années. Et on est autour de 75 000 € de dons collectés en faveur de l’AFM », se réjouit Jean-François Dorenlor, responsable communication aux JA. Ce qui fait du syndicat agricole un des plus importants donateurs. « Je suis admirative par ce que les Jeunes agriculteurs font », lâche Eliane Gravey, qui souligne « la démarche généreuse, volontaire et pérenne. C’est un engagement profond. Cela prouve la solidarité en agriculture. »

14 mannequins
Depuis une dizaine d’années, les JA de la Manche sont engagés envers cette cause. Si l’installation reste l’ADN des JA, ils ont voulu démontrer qu’ils pouvaient également s’engager dans d’autres causes. « Nous sommes jeunes, parents ou futurs parents. Notre souhait est d’avoir des enfants en bonne santé. Cette cause nous touche bien entendu. C’est pour cela que nous avons voulu faire davantage qu’une vente de légumes au tout départ », explique Jean-François Dorenlor. Le premier calendrier des Dieux du champ est sorti en 2012, avec une vente de 2 500 exemplaires. Un chiffre qui ne faiblit pas d’année en année. « C’est une formidable aventure humaine. Nous n’avons pas besoin de chercher pour avoir des mannequins. Les JA ont envie de participer à ce calendrier », précise le responsable syndical. Pour le calendrier 2019, 14 mannequins ont été photographiés, dont deux couples, et 3 femmes.

Pour l’année prochaine, bien entendu, le calendrier des JA sera renouvelé. Les premiers exemplaires seront à découvrir au Festival de la terre qui aura lieu en septembre dans le Mortainais, à Saint-Clément-de-Rancoudray avec parmi les mannequins, probablement Cyril Féraud, qui s’est engagé lors du direct le vendredi du Téléthon face à de nombreux téléspectateurs. Les JA de la Manche souhaitent bien entendu l’accueillir. La balle est dans son camp.
A noter que la Normandie a collecté 4,6 millions d’euros pour le Téléthon dont 874 341 € dans la Manche.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité