Aller au contenu principal

Face à l'envolée du prix du fioul
JA de l'Orne accuse un coup de pompe

Face à l’envolée exponentielle du prix du fioul, les JA (Jeunes Agriculteurs) de l’Orne accusent les pétroliers, notamment Total, “d’arnaque”.

Mardi dernier à Alençon, 150 jeunes agriculteurs, épaulés par quelques uns de leurs aînés dont Olivier Borel (président de la FDSEA), ont mené une opération de sensibilisation face à l’envolée du prix du fioul. Première étape la station Total, située en périphérie de la ville en guise de mise en bouche et afin de sensibiliser les automobilistes. Direction ensuite le centre ville à la rencontre du citadin. Dernière étape à la préfecture histoire d’alerter les pouvoirs publics. Les explications de Stéphane Davy, président de JA 61.

Quel est le sens de votre action de ce jour ?
Pour nous, JA de l’Orne, c’est de dénoncer l’augmentation du prix du fioul mais aussi celles de tous les prix des produits dérivés du pétrole : bâches plastiques, engrais, acier... Au bout du compte, nos charges augmentent sans cesse et ça devient très lourd en terme de trésorerie pour nos exploitations.

Peut-on chiffrer ce surcoût?
Pour mémoire, l’an dernier en mai le fioul était à 0,62. Il a grimpé aujourd’hui à 0,97 voire 1 e/l. Quasiment 50 % d’augmentation en un an auxquels ils faut ajouter 100 % d’augmentation par exemple sur le poste engrais.

Pourquoi manifestez-vous chez Total ?
C’est un grand groupe pétrolier français qui engrange de très gros bénéfices, 15 Mrde l’an dernier en 2007, et à qui profite en premier lieu cette hausse.

Vous vous sentez solidaires des marins pêcheurs ?
Bien sûr, nous partageons  cette même difficulté de l’augmentation du prix des charges. Nous comprenons tout à fait leur action d’autant plus qu’ils doivent, en plus, faire face à la problèmatique des quotas de pêche.

Cette envolée du prix du pétrole apporte-t-elle de l’énergie au moulin des biocarburants ?
Nous nous positionnons favorablement au développement des biocarburants. D’ailleurs, Mme Lagarde a rappelé, ce matin sur France 2, l’intérêt que porte le gouvernement aux énergies alternatives. Cela concerne aussi la biomasse, le photovoltaique... Il nous manque cependant des objectifs chiffrés.

Message bien reçu de la part des automobilistes et des alençonnais. Les JA attendent désormais des réponses concrètes des pouvoirs publics.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 6e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS confirme, vendredi 26 mars 2021, qu'un sixième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans la zone historique.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité