Aller au contenu principal

JA : faire la promotion du métier tout l’été

Les Jeunes agriculteurs de la Manche veulent communiquer tantôt au grand public tantôt aux jeunes, ou futurs installés, sur leur métier. Tout au long de l’été, des temps forts sont programmés à commencer par des portes ouvertes les 18, 19 et 20 juin dans le cadre des Journées nationales de l’agriculture.

JA 50
Luc Chardine, président des JA, entouré des responsables, Jean-François Osmond, vice-président, Thibaut Giraud, secrétaire général, Nicolas Dumont, vice-président et Jérôme Gibault, secrétaire général adjoint.
© DR

Covid ou pas, confinement ou pas, les agriculteurs ont « continué à travailler dans les exploitations, à défendre le métier, à maintenir le renouvellement des générations, qui est notre axe principal », débute le président des Jeunes agriculteurs de la Manche, Luc Chardine. Ce contexte de pandémie « a fait prendre conscience aux citoyens la nécessité d’avoir des agriculteurs. Ils en ont eu besoin trois fois par jour, et ils en auront besoin encore demain. L’alimentation reste fondamentale. Le désir de souveraineté alimentaire trouve ainsi une place prépondérante dans la société », assure-t-il. Alors, pour que les agriculteurs soient présents demain et que des jeunes s’installent pour faire face aux nombreux départs en retraite, divers rendez-vous sont programmés tout au long de l’été.

Un événement national

Les premiers rendez-vous s’inscrivent dans le cadre des Journées nationales de l’agriculture qui auront lieu les 18, 19 et 20 juin. Samuel Gombert, en Gaec avec ses parents à Saint-Jean-de-la-Haize ouvre les portes de son exploitation pour montrer « ma passion, mon métier, mon quotidien ». Rendez-vous le 18 juin après-midi et le 19 juin toute la journée. Au nord du département, le 20 juin, à Le Mesnil-au-Val, c’est Vincent Picot qui communiquera sur son exploitation laitière et son unité de méthanisation. Entrée gratuite. La nurserie, la stabulation, le matériel agricole, la salle de traite livreront leurs secrets. Sans oublier la dégustation des produits.

Pourquoi mutualiser ?

Le second temps de rencontres est programmé le 25 juin à Saint-Quentin-sur-le-Homme et le 2 juillet à Tréauville, en collaboration avec la Cuma et le Service de remplacement de la Manche. « Des moments de partage au sujet de la mutualisation de moyens, matériels et humains », indique Thibaut Giraud, secrétaire général des JA de la Manche. Une première édition a eu lieu en 2019. C’est un événement qui permet d’apporter une certaine expertise à destination des étudiants, salariés agricoles, jeunes et futurs installés. Chaque structure pourra ainsi faire valoir son champ d’actions et susciter des vocations.

Confronter son projet  

Le 3e temps fort de l’été, programmé fin août, est destiné aux jeunes installés ou futurs installés afin qu’ils appréhendent au mieux leur projet d’installation en étant au contact des jeunes agriculteurs en place. Et ceci en deux jours consécutifs. Cette opération, organisée en partenariat avec les JA Normandie, a eu lieu dernièrement dans l’Orne. Elle a rencontré un vif succès. Si les dates restent à être affinées, les personnes intéressées peuvent d’ores et déjà s’inscrire. Le gîte et couvert est pris en charge par les organisateurs. « Ce sont des journées riches d’information, qui permettent de confronter son projet à la réalité, et partir vers une belle aventure », assure Nicolas Dumont, vice-président.
 
La saison estivale se clôture avec le Festival de la terre et de la ruralité. Sous couvert de l’association APA 50, association des producteurs d’avenir, ce rendez-vous est fixé au 5 septembre à Virey. L’année dernière, c’était une des seules manifestations à s’être maintenue en respectant les consignes de sécurité sanitaire. Effectivement, la jauge n’était pas celle des années précédentes. Alors, pour l’édition 2021, les organisateurs espèrent retrouver une ambiance « habituelle ». « On aura plus de 4 m2/personne », sourit Jérôme Gibault, responsable de l’organisation. Le programme habituel reste le même. Reste à affiner les animations phares. Rendez-vous dans les prochaines semaines pour plus d’informations.

Contact : ja50@ja50.fr, 02 33 06 48 22.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Silphie culture
Des éleveurs séduits par la silphie testent la nouvelle culture
La silphie est une culture pérenne, implantée pour une quinzaine d’années. La plante est utilisée dans les Vosges surtout pour la…
Léonie Angot-Hastain, maire de Saint-Manvieu-Norrey, 3e sur la liste calvadosienne ; Frédéric Moreau, exploitant à Mouen ; Stéphanie Yon-Courtin (ex-LR), tête de liste LREM dans le Calvados avec Laurent Bonnaterre ; David Hastain, agriculteur à Saint-Manvieu-Norrey ; Sébastien Binet, agriculteur maire de Versainville, 8e sur la liste calvadosienne.
Dans le Calvados, la candidate LREM ne veut pas opposer les sujets
La députée européenne, ancienne maire de Saint-Contest et colistière de Laurent Bonnaterre aux élections régionales, Stéphanie…
SERVICE REMPLACEMENT 61
Les agents de remplacement de l’Orne à l’honneur
La fédération départementale des services de remplacement de l’Orne a organisé, pour la 3e  année consécutive, une journée dédiée…
SIP DEMONSTRATION FAUCHEUSE
VIDEO. La plus large faucheuse du monde en démonstration en Normandie
La Silvercut Disc 1500 T (de marque SIP) est la faucheuse la plus large au monde avec 15 mètres de travail. Il en existe une…
VIDEO. Des silos en préfa modulables, à monter soi-même
Mickaël Féret est à la tête d’une société ornaise de fabrique d’éléments en bétons destinés, notamment, au stockage agricole. De…
PANNEAUX ELECTIONS
Régionales : les têtes de listes ont passé leur oral agricole
FRSEA, JA et Chambre régionale d’agriculture de Normandie ont, lundi dernier, invité les têtes de listes aux régionales (ou leur…
Publicité