Aller au contenu principal

Communication
Jackpot pour le cidre Pays d’Auge

Le cidre du Pays d'Auge investit dans les bandits manchots. Pour fêter la chandeleur, le casino d'Houlgate a proposé crêpes et cidre à ses clients. L'occasion pour les producteurs de montrer les vertus festives du breuvage.

Faites vos jeux et buvez du cidre ! C'était la phrase de circonstance, vendredi dernier au casino d'Houlgate. L'association des producteurs fermiers du Pays d'Auge s'est montrée réactive. La dégustation a été organisée en 48 heures dans la salle des machines à sous. "Nos avons vu une publicité du casino. Il proposait une animation chandeleur. Nous avons proposé nos produits et les responsables du casino se sont montrés très réceptifs. Quand une manifestation nous permet de placer nos cidres, nous en profitons. Tous les lieux sont bons pour promouvoir nos produits", explique Odile Gasson, président de l'association.Un produit noble Les producteurs ne manquent pas une occasion pour valoriser leur cidre. L'association a déjà organisé une opération "cidre et galette des rois" en partenariat avec des pâtissiers. Grâce au casino, le caractère festif et noble de la boisson est affirmé. "Le cidre a sa place dans une ambiance de fête", insiste Odile Gasson. Les produits, cidres et jus de pomme, sont locaux. "Très locaux", précisent certains. Ils ont, en effet, parcouru cinq kilomètres. Pas besoin d'aller loin, la production du Pays d'Auge accompagne parfaitement les crêpes. "Notre cidre est naturellement doux, demi sec. Il correspond bien aux crêpes sucrées", assure Clément Lebrun, agriculteur à Heuland. Les consommateurs sont séduits. Ils ont profité de la manifestation pour découvrir de nouvelles saveurs. "Je suis d'origine lyonnaise. Je ne connais pas toutes les boissons normandes. Je préfère le cidre du Pays d'Auge à celui de Bayeux. Son goût me correspond plus", explique Adrien, un habitué des machines à sous.Plus de Pays d'Auge au casino Et le succès de la manifestation donne de l'espoir aux producteurs. "Les agriculteurs peinent souvent dans le domaine marketing. Mais cet après midi, le public se révèle réceptif. C'est valable d'investir du temps et d'être en contact avec des gens de l'extérieur", affirme Eric Maertens de Douville en Auge. Autre espoir de l’agriculteur : voir des produits "made in Pays d'Auge" dans le restaurant du casino. "Je n'ai absolument rien contre le cidre breton, mais nous devons être ambassadeurs de notre région. La porte est ouverte pour en voir plus dans leur cuisine. Il faut poursuivre même s'il y a du temps à y passer". Côté casino, les responsables apparaissent également satisfaits. Jonathan Guernier, responsable de l'animation : "Quand les producteurs m'ont appelé, je n'ai pas hésité. Ce genre d'animation fidélise la clientèle. C'est apprécié des gens d'ici, comme par ceux de l'extérieur. Comparés à des groupes comme Partouche, nous sommes un petit casino. Nous avons l'habitude de faire appel à des animations locales pour résister". Les petits casinos semblent donc faits pour s'entendre avec les petits producteurs... V. Motin
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

[LES GAGNANTS DU JOUR] Race Blanc bleu : deux éleveurs normands se démarquent
Jeudi 29 février 2024, le concours général agricole de race Blanc bleu s'est déroulé sur le ring de présentation du hall 1 du…
[CÔTÉ JEUNES] TIEA 2024 : Le lycée agricole de Sées repart avec la médaille d'or
Cinq établissements normands ont fait le déplacement à Paris, pour participer au Trophée international de l’enseignement agricole…
La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[NEWS DU SALON] Grande championne, Hamada renouvelle l'exploit
Et un, et deux victoires à Paris pour Hamada, une Normande, jugée exceptionnelle par le juge, Charles Delalande le jour du…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
Publicité