Aller au contenu principal

JEM : quinze jours de vitrine sur le monde

Du 23 août au 7 septembre, la Normandie bénéficie avec les Jeux Equestres, d’une publicité internationale sans précédent. Une occasion unique dont se sont emparés les professionnels. 

Bar normand, restaurant normand, cours de cuisine à base de produits normands ... Les professionnels de la région ont tenu à profiter de l’organisation des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech TM 2014 en Normandie, pour présenter au monde ce qu’elle sait faire de mieux en terme d’agriculture, d’agroalimentaire, de produits de la mer, mais aussi d’innovation, de technologie et de services, au sein d’un vaste espace consacré à l’excellence normande. C’est ainsi qu’au cœur du village des Jeux, au sein du parc des expositions de Caen, calé entre l’hippodrome, le parc des expositions, le zénith et non loin du stade d’Ornano, la Normandie s’affiche en grand à la croisée de quatre hauts lieux d’accueil des compétitions équestres internationales, du 23 août au 7 septembre.
En chantier depuis 2008
Venus inaugurer cet espace le 25 août, Laurent Beauvais, président de région, François Dufour conseiller régional à l’Agriculture, Daniel Génissel, président de la Chambre d’agriculture de Normandie, Sébastien Windsor, président d'Irqua Normandie (Institut régional de la qualité agroalimentaire) ainsi que différents représentants de l’Etat,  n’ont pas manqué le rendez-vous. Car depuis les premières discussions en 2008, il en aura fallu de l’énergie, et de la motivation pour offrir à la Normandie ces quinze jours de vitrine sur le monde. Et une bonne dose de “culot” et “énormément  de persévérance”, souligne le président d’Irqua Normandie. 

Des fiertés
à mettre en avant
“C’est une extraordinaire occasion qui nous est donnée, de montrer l’excellence normande, souligne Jean-Luc Duval, président de la maison cidricole de Normandie. Humaine, gourmande, inventive...  Notre région a des fiertés à mettre en avant. Trop souvent, les Normands n’osent pas être fiers de leur région. Aujourd’hui, au bar normand, nous voyons des délégations étrangères, mais aussi venues d’autres coins de France, qui prennent leurs habitudes, autour du cidre, du poiré, du pommeau et du Calvados. Ce sont les futurs ambassadeurs de nos produits”. Les professionnels de la région n’en attendent pas moins du restaurant normand, de la boutique normande, du “food-truck” attelé et des cours de cuisine en “show case”. Fromages, pomme, viandes, produits de la mer ... Les produits normands s’ouvrent à cette occasion vers les nouveaux usages et vers d’autres cultures culinaires que ce soit en burger, tagines, nems...

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Arnaud Fossey, président de la Coopérative Isigny-Sainte-Mère.
Coopérative d’Isigny : le groupe chinois H&H détient 49,9 % du capital
Le groupe chinois H&H grimpe au capital social de la Coopérative Isigny-Sainte-Mère. Il passe de 20 % à 49,9%. Le président…
Foire de Lessay : une édition sous « pass sanitaire »
Alors qu’elle avait été annulée l’année dernière, la mythique Foire Sainte-Croix de Lessay aura bien lieu les 10, 11 et 12…
FOIRE LESSAY COMITE FESTIVAL 50
Lessay : une foire fermée avec pass sanitaire
La traditionnelle foire Sainte Croix de Lessay se déroulera du 10 au 12 septembre 2021. Cette nouvelle édition accueillera entre…
FESTIVAL JA 2021
Festival de la terre et de la ruralité : rendez-vous le 5 septembre à Virey
Le Festival de la terre et de la ruralité, organisé par les Jeunes agriculteurs de la Manche, sous l’égide de l’association des…
VIDEO. Chanvre textile : une filière en devenir proche
Une dizaine d’hectares cette année, une centaine l’an prochain, plus de mille à terme... Le chanvre textile prend racine en…
Isabelle, Michel et Arnaud Lamy - Retour troupeau - Tuberculose bovine
Tuberculose : la page se tourne avec le retour des animaux
Les Lamy, éleveurs à Millières (50), dont le troupeau a été abattu à cause de la tuberculose bovine, ont accueilli un nouveau…
Publicité