Aller au contenu principal

Jérôme NURY se félicite de la nouvelle carte des Zones défavorisées qui préserve l’Orne

Le ministre vient de présenter officiellement la nouvelle carte des zones défavorisées

© TG

"Il s’agit d’une bonne nouvelle pour l’Orne qui voit deux territoires, exclus l’an dernier dans les premières simulations, être ré-intégrés dans cette carte officielle. Les secteurs de la Suisse Normande et de Carrouges sont ainsi maintenus dans cette mouture définitive au grand soulagement des exploitants agricoles concernés qui vont ainsi pouvoir continuer à bénéficier des Indemnités de Compensation des Handicaps Naturels (ICHN). Ces ICHN constituant une recette vitale pour les exploitations agricoles concernées dans des secteurs géographiques difficiles, il était donc essentiel de défendre leur maintien dans la carte des zones défavorisées. Il faut souligner l’écoute et le pragmatisme du ministre, saisi à plusieurs reprises par Jérôme NURY sur le sujet, notamment en tribune à l’Assemblée nationale lors du vote du budget agricole 2018. Le député ornais depuis plusieurs mois, à la demande de la profession, n’a eu de cesse de démontrer au ministre l’incohérence du projet de carte initiale qui prévoyait l’intégration d’une partie de la plaine de Caen dans le zonage, au détriment de la région de Putanges/Athis et Carrouges ! Dans un échange informel à l’Assemblée nationale il y a 15 jours, Stéphane Travert avait finalement confirmé à Jérôme Nury que la carte intègrerait bien les deux secteurs menacés mais souhaitait placer cette bonne nouvelle dans une communication plus globale sur la carte au niveau national qui fait sortir des communes du dispositif dans le sud-ouest. Jérôme Nury se réjouit de cette issue favorable obtenue grâce à l’action de tous, et notamment de la profession agricole qui a su fédérer les élus et les responsables agricoles sur ce sujet majeur. Il faut souligner que cette carte sera applicable au 1er janvier 2019 et doit être validée par la Commission européenne qui par l’intermédiaire de son commissaire au développement rural, Phil HOGAN s’est montré d’ores et déjà assez réceptif aux changements proposés par la France."

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Eleveur laitier à bout de souffle : il s'en est sorti et il témoigne
Marcel, 35 ans, s’est installé en Gaec en 2009, dans le bocage ornais. Entre les investissements, l’installation d’une troisième…
panneaux solaires
Soleil 14, ou le cadastre solaire pour tomber dans le bon panneau
Soleil 14 est portée par le Syndicat départemental d’énergies du Calvados et les 16 intercommunalités du département. La…
500 ch en bord de mer
Vincent Michel, ferme de la Saline dans le Calvados, a commandé avant l’été, le Fendt Vario 1050. Il est arrivé dans la cour de…
coopération laitière, négociations commerciales
La coopération laitière lance une alerte
Dans le bras de fer commercial opposant distribution et transformation qui doit trouver son épilogue avant le 1er mars 2022, la…
Littoral Normand Déleg Génisses
Déleg Génisses : un service à la hauteur des attentes et en devenir
Un peu plus d’un an après son lancement par Littoral Normand, retour bilanciel sur Déleg Génisses, un service de délégation d’…
RENCONTRE FILIERE PORCINE FRSEA NORMANDIE
La production porcine à l’heure de la loi Egalim 2
Egalim 2, fin de la castration, crise du porc… les sujets n’ont pas manqué pour animer la réunion organisée par la FRSEA de…
Publicité