Aller au contenu principal
Font Size

Optimisation des bâtiments d'élevage
Jouer la carte des économies

Au gaec Boullot, situé à Guilberville, non loin de Torigni sur Vire, les chiffres sont clairs. « En raisonnant sur la rénovation du bâtiment « vaches laitières » en logettes, l’atelier « veaux », la fosse et la salle de traite, ce sont plus de 140 000 euros d’économie qui ont pu êtres réalisés » explique Béatrice Beaunieux, directrice d’Actis-Environnement, filiale du CER Manche. Les trois associés (Annie, Olivier et Sébastien Boullot) ouvriront leurs portes le 2 novembre, au même titre que le gaec du Manoir d’Aubigny (Ponts/Avranches), le 26 octobre ou le gaec Houyvet (Canville la Roque), le 28 octobre, pour montrer toute leur installation et prouver que l’on peut faire de sacrées économies en optimisant son bâtiment.

Olivier Boullot (au centre), l’un des associés du gaec, “Notre priorité ? La gestion du temps au quotidien, d’où la décision de monter un roto de 20 places en traite intérieure ».
Olivier Boullot (au centre), l’un des associés du gaec, “Notre priorité ? La gestion du temps au quotidien, d’où la décision de monter un roto de 20 places en traite intérieure ».
© EC

Sur le site de la « Merrerie », là où se déroulera une des portes ouvertes, la stabulation existante a été gardée, mais rallongée et aménagée en logettes (110 places) pour 144 000 euros (agrandissement, racleur, tubulaire, logettes, DA C et tapis). Dans le même temps, une pré fosse était construite avec pompe hacheuse pour envoi dans la fosse aérienne, une originalité à découvrir, pour 93 000 euros. La création du bloc-traite, comprenant un  roto de 20 places (traite intérieur) a coûté 223 800 euros tout compris, notamment le pré refroidisseur. Côté  veaux, on a, à aussi, innové avec une nurserie constituée « d’igloos » collectifs, permettant d’optimiser le bien-être animal (coût 32 000 euros) et d’abaisser le taux de mortalité à 5% ! Dernier investissement, les silos pour 28 000 euros.

La suite dans votre prochaine édition

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
AGNEAU PRE SALE
Accrocher les wagons AOT à la locomotive AOP
Après 30 années de travail, l’agneau de pré-salé a enfin obtenu le fameux sésame AOP. Mais la vie dans les herbus n’est pas un…
Publicité