Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Optimisation des bâtiments d'élevage
Jouer la carte des économies

Au gaec Boullot, situé à Guilberville, non loin de Torigni sur Vire, les chiffres sont clairs. « En raisonnant sur la rénovation du bâtiment « vaches laitières » en logettes, l’atelier « veaux », la fosse et la salle de traite, ce sont plus de 140 000 euros d’économie qui ont pu êtres réalisés » explique Béatrice Beaunieux, directrice d’Actis-Environnement, filiale du CER Manche. Les trois associés (Annie, Olivier et Sébastien Boullot) ouvriront leurs portes le 2 novembre, au même titre que le gaec du Manoir d’Aubigny (Ponts/Avranches), le 26 octobre ou le gaec Houyvet (Canville la Roque), le 28 octobre, pour montrer toute leur installation et prouver que l’on peut faire de sacrées économies en optimisant son bâtiment.

Olivier Boullot (au centre), l’un des associés du gaec, “Notre priorité ? La gestion du temps au quotidien, d’où la décision de monter un roto de 20 places en traite intérieure ».
Olivier Boullot (au centre), l’un des associés du gaec, “Notre priorité ? La gestion du temps au quotidien, d’où la décision de monter un roto de 20 places en traite intérieure ».
© EC

Sur le site de la « Merrerie », là où se déroulera une des portes ouvertes, la stabulation existante a été gardée, mais rallongée et aménagée en logettes (110 places) pour 144 000 euros (agrandissement, racleur, tubulaire, logettes, DA C et tapis). Dans le même temps, une pré fosse était construite avec pompe hacheuse pour envoi dans la fosse aérienne, une originalité à découvrir, pour 93 000 euros. La création du bloc-traite, comprenant un  roto de 20 places (traite intérieur) a coûté 223 800 euros tout compris, notamment le pré refroidisseur. Côté  veaux, on a, à aussi, innové avec une nurserie constituée « d’igloos » collectifs, permettant d’optimiser le bien-être animal (coût 32 000 euros) et d’abaisser le taux de mortalité à 5% ! Dernier investissement, les silos pour 28 000 euros.

La suite dans votre prochaine édition

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité