Aller au contenu principal

Plus de 9000 animaux dans le département
La Charolaise fait des petits

Yves Françoise et Laurent Hédou interviennent respectivement sur les bâtiments et Bovins Croissance.
Yves Françoise et Laurent Hédou interviennent respectivement sur les bâtiments et Bovins Croissance.
© E..C.
“Nous avons passé le cap des 9000 Charolaises dans le département” annonce fièrement Loïc Chauvet, technicien de l’association, lors de l’assemblée générale de la structure, mercredi dernier, à Savigny, non loin de Coutances. Résultats techniques Pas de doute, les races allaitantes ont désormais le vent en poupe dans le département. Il est vrai que la demande existe (voir AN de la semaine dernière). Une vingtaine d’éleveurs présents a pu, suite aux interventions de Laurent Hédou (Bovins Croissance 50) et Yves Françoise (Services Bâtiments, CA 50) visiter l’earl de la Turgisière, appartenant à Vincent Leclerc. Globalement, l’évolution des performances du troupeau manchois tient la route. “De 2000 à 2005, sur les femelles, nous avons gagné + 30 kilos de poids vif sur le poids “Age Type 210 jours” et + 93 grammes/jour de GMQ “naissance/120 jours”. Concernant les mâles, même constat avec +47 kg et 128 g de GMQ. Au niveau des veaux, les index CR, DS et ISEVR se situent dans la moyenne nationale. L’effectif national du troupeau suivi en contrôle de croissance se situe à plus de 220 000, dont 522 pour la Manche. “Par rapport à la campagne précédente, on note aussi une progression des index mais les vaches utilisées au niveau national sont légèrement en index supérieur. Le département se distingue pourtant sur deux poste : facilité de naissance et aptitude au vêlage”.Visite d’exploitation Dans l’après-midi, la visite de l’earl de la Turgisière, a permis de mettre en exergue une exploitation performante dont les objectifs sont d’entretenir et de valoriser les prairies tout en recherchant l’autonomie fourragère. “En 2006, nous avons construit une nouvelle stabulation pour 56 animaux. L’investissement a été conséquent avec une moyenne par place de 2700 euros”. Le système naisseur est lui basé sur 70 Charolaises avec vente de broutards repoussés et finition de quelques boeufs et génisses. En 2005, l’exploitation a vendu 22 vaches de réformes de 427 kg à 3,24 euros/kg, 3 génisses de viande de 388 kg à 3,39 euros/kg, 6 boeufs de 443 kg à 4,24 /kg, 6 broutardes à 584 euros sans oublier 20 broutards repoussés (420 kg à 840 euros) et 13 broutards primés (340 kg à 857 euros). La marge brute par hectare, hors primes, atteint 388 euros, avec primes 910 euros. L’EBE atteint 43 400 euros (40% de prime sur le produit total).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Eleveur laitier à bout de souffle : il s'en est sorti et il témoigne
Marcel, 35 ans, s’est installé en Gaec en 2009, dans le bocage ornais. Entre les investissements, l’installation d’une troisième…
panneaux solaires
Soleil 14, ou le cadastre solaire pour tomber dans le bon panneau
Soleil 14 est portée par le Syndicat départemental d’énergies du Calvados et les 16 intercommunalités du département. La…
500 ch en bord de mer
Vincent Michel, ferme de la Saline dans le Calvados, a commandé avant l’été, le Fendt Vario 1050. Il est arrivé dans la cour de…
coopération laitière, négociations commerciales
La coopération laitière lance une alerte
Dans le bras de fer commercial opposant distribution et transformation qui doit trouver son épilogue avant le 1er mars 2022, la…
Littoral Normand Déleg Génisses
Déleg Génisses : un service à la hauteur des attentes et en devenir
Un peu plus d’un an après son lancement par Littoral Normand, retour bilanciel sur Déleg Génisses, un service de délégation d’…
RENCONTRE FILIERE PORCINE FRSEA NORMANDIE
La production porcine à l’heure de la loi Egalim 2
Egalim 2, fin de la castration, crise du porc… les sujets n’ont pas manqué pour animer la réunion organisée par la FRSEA de…
Publicité