Aller au contenu principal

Fromage
La coopérative d’Isigny dans le rythme jazzy

Pour la troisième année, la coopérative d’Isigny Sainte-Mère s’est associée au festival « Jazz sous les pommiers » de Coutances (50). L’occasion de lancer ses opérations de communication avec un camembert en édition limitée ! Retour sur un « dimanche en fanfare »…

Le concept a séduit. Il est donc maintenu. Dimanche dernier, plus de 4 000 personnes sont venues déguster camembert, livarot, pont-l’évêque ou mimolette au rythme du jazz. La coopérative d’Isigny Sainte-Mère profite de cette manifestation pour lancer ses opérations de communication. “Nous sommes dans le fief de notre production. Jazz sous les pommiers est un des rares événements significatifs en dehors des grandes villes”, explique Luc Lesénécal, directeur commercial général de la coopérative. L’entreprise a ainsi marqué le coup. “Depuis un mois, 30 magasins du secteurs disposent d’un bac pour nos produits habillés aux couleurs de ce festival. Et nous lançons une campagne de publicité en 4 par 3 en Normandie et sur la région parisienne avec les gares Saint-Lazare et Montparnasse”. L’autre nouveauté concerne l’étiquetage. Pour le festival, le camembert d’Isigny se fait un nouveau look et se met aux couleurs de Jazz sous les pommiers ! Avis aux amateurs : 999 étiquettes ont été imprimées.Côté dégustation, 1000 à 1500 fromages sont nécessaires pour un bon “Dimanche en fanfare”. Pour servir le public, tous les services de la coopérative se sont mobilisés. Commerciaux, service technique ou administratif : tous sont bénévoles. “On se rencontre et l’on défend nos couleurs”, glisse un administratif entre deux tartines de camembert. En cas de question sur le lait cru, ils ont donc la réponse. “Le camembert d’Isigny au lait microfiltré a été élu le meilleur produit par l’antenne régionale de l’UFC que choisir”, rappelle Luc Lesénécal. Cependant, l’immense majorité des consommateurs ne s’embarrasse pas de ces préoccupations.  Interrogés, certains s’avouent dépassés par le sujet : “le lait microfiltré ? C’est pour les fromages comme le caprice des dieux ?” Au final, seules les questions du journaliste sèment le doute auprès du consommateur. Ce dernier ne semble pas concerné par la guerre du lait cru. Mais, dimanche, la musique a peut-être adouci les mœurs.
V.M.

Le cidre aussi !

L’Ardec a également participé au Dimanche en fanfare. L’Association Régionale pour le Développement de l'Economie Cidricole a proposé des dégustations des divers cidres de Normandie. “C’est un bon public. Ils ont entre 30 et 50 ans et sont souvent issus de catégorie socio professionnelles supérieures. Ces gens sont à la recherche de produits de qualité. Les amateurs de jazz correspondent à notre cible”, explique Arnaud Didier de l’Ardec.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

VIDEO La Jaguar 990 TT Claas se démène dans la Manche
Le concessionnaire SM3 Claas a fait venir l’ensileuse 990 terra trac pour une démonstration dans la Manche. Venue d’Allemagne, la…
KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Frédéric Bellanger, Orne
Chez Frédéric Bellanger, le bonheur est dans l’herbe
Pour Frédéric Bellanger, producteur de viande bovine à La Boursillière à Moutiers-au-Perche (61), le bonheur est dans le pré :…
Jennifer Morin, agricultrice
Jennifer Morin, « mieux vaut avoir le caractère bien trempé »
À Larchamp, commune nouvelle de Tinchebray-Bocage (61), Jennifer Morin est installée avec son mari en lait. Non issue du milieu…
Publicité