Aller au contenu principal

Mutualité
La création de la MSA de Haute-Normandie est effective !

La Mutualité sociale agricole de l’Eure avance sereinement. Après une fusion d’abord réalisée en interne, la nouvelle organisation haut-normande est aujourd’hui mise en place.

Pendant les travaux de cette assemblée euroise de la MSA avant fusion...
Pendant les travaux de cette assemblée euroise de la MSA avant fusion...
© FC

Jean Pierre Capon peut être un président heureux. La MSA de l’Eure qu’il préside poursuit son bonhomme de chemin. Avec des résultats intéressants pour l’exercice 2008 qu’il a présentés en assemblée jeudi dernier au Cadran d’Evreux.

“Parmi les éléments positifs, les comptes 2008 sont excédentaires et traduisent une volonté partagée et permanente du conseil d’administration et de la direction de concilier au mieux l’amélioration des coût de gestion mais aussi et surtout l’amélioration de la qualité du service rendu à l’adhérent” explique le président.

S’adapter à l’environnement

Si l’activité de la MSA en 2008 fut soutenue, on retiendra surtout le fait que sa présentation sera la dernière sous cette forme, celle de la caisse de l’Eure. En effet, l’assemblée 2010 se fera avec un rapport unique avec la caisse de la Seine-Maritime. “C’est aussi la dernière assemblée générale au niveau départemental car l’heure de la fusion est arrivée.” Derrière cette évolution, les responsables souhaitent “continuer à adapter à un environnement de plus en plus contraint.” 

Cette fusion s’est faite par étape. Sur le plan interne, d’abord, avec la direction générale, un encadrement commun aux deux sites. “Très concrètement, sur le plan politique, cette nouvelle organisation sera effective au 1er avril 2010 avec un conseil d’administration pour les deux départements haut-normands et la création de comités départementaux destinés à maintenir et conforter les liens avec les délégués cantonaux.” Voilà pour le déroulement de cette fusion. L’occasion pour Jean-Pierre Capon de saluer “le travail réalisé dans un climat positif et constructif au sein des deux conseils départementaux.”...

Retrouvez l'article dans son intégralité

ainsi que d'autres photos

dans l'édition papier de l'Eure agricole du 21 mai 2009

en page 4

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
Publicité