Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Mutualité
La création de la MSA de Haute-Normandie est effective !

La Mutualité sociale agricole de l’Eure avance sereinement. Après une fusion d’abord réalisée en interne, la nouvelle organisation haut-normande est aujourd’hui mise en place.

Pendant les travaux de cette assemblée euroise de la MSA avant fusion...
Pendant les travaux de cette assemblée euroise de la MSA avant fusion...
© FC

Jean Pierre Capon peut être un président heureux. La MSA de l’Eure qu’il préside poursuit son bonhomme de chemin. Avec des résultats intéressants pour l’exercice 2008 qu’il a présentés en assemblée jeudi dernier au Cadran d’Evreux.

“Parmi les éléments positifs, les comptes 2008 sont excédentaires et traduisent une volonté partagée et permanente du conseil d’administration et de la direction de concilier au mieux l’amélioration des coût de gestion mais aussi et surtout l’amélioration de la qualité du service rendu à l’adhérent” explique le président.

S’adapter à l’environnement

Si l’activité de la MSA en 2008 fut soutenue, on retiendra surtout le fait que sa présentation sera la dernière sous cette forme, celle de la caisse de l’Eure. En effet, l’assemblée 2010 se fera avec un rapport unique avec la caisse de la Seine-Maritime. “C’est aussi la dernière assemblée générale au niveau départemental car l’heure de la fusion est arrivée.” Derrière cette évolution, les responsables souhaitent “continuer à adapter à un environnement de plus en plus contraint.” 

Cette fusion s’est faite par étape. Sur le plan interne, d’abord, avec la direction générale, un encadrement commun aux deux sites. “Très concrètement, sur le plan politique, cette nouvelle organisation sera effective au 1er avril 2010 avec un conseil d’administration pour les deux départements haut-normands et la création de comités départementaux destinés à maintenir et conforter les liens avec les délégués cantonaux.” Voilà pour le déroulement de cette fusion. L’occasion pour Jean-Pierre Capon de saluer “le travail réalisé dans un climat positif et constructif au sein des deux conseils départementaux.”...

Retrouvez l'article dans son intégralité

ainsi que d'autres photos

dans l'édition papier de l'Eure agricole du 21 mai 2009

en page 4

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Publicité