Aller au contenu principal

Future PAC
La FDSEA de la Manche rencontre les députés européens

En pleine élaboration de la future PAC, la FDSEA a rencontré Stéphanie Yon-Courtin et Jérémy Decerle, députés européens ainsi que Stéphane Travert, député de la Manche.

FDSEA 50 - RENCONTRE EURODEPUTES
Au Centre, Stéphanie Yon-Courtin, entourée à sa droite de Jérémy Decerle, Stéphane Travert à sa gauche.
© DR

Les discussions sur la future PAC s’accélèrent, que ce soit en France où le ministère de l’Agriculture doit rendre sa copie sur son plan stratégique national (PSN) comme à Bruxelles qui ambitionne de boucler ses discussions internes avant la fin de l’été prochain.

Devant les députés, la FDSEA a affirmé ses positions et tracé ses lignes rouges : la Manche ne doit pas être pénalisée une nouvelle fois parce qu’elle a fait le choix historique d’une agriculture productive avec des actifs nombreux. Notre modèle, créateur de valeur ajoutée et d’emploi, doit au contraire être soutenu et mis en avant, que ce soit sur les aides comme sur la future architecture verte.
Car sur ce dernier point, la crainte d’une surenchère, tant sur la conditionnalité que sur les écorégimes, dont les contours restent abstraits, est bien présente. La FDSEA se veut très claire sur le sujet : les mesures environnementales doivent avant tout prendre en compte l’existant, surtout dans un département comme la Manche qui compte autant de kilomètres de haies et d’hectares de prairies. Tous les agriculteurs devront y avoir accès d’office.  
Les eurodéputés ont bien compris le message et rappelé qui si de grands principes sont arrêtés comme la convergence, la stratégie actuelle de négociation au niveau européen est de laisser un maximum de souplesse aux Etats membres pour qu’ils puissent trouver des leviers les mieux adaptés à leurs situations.
Pour la Manche, comme pour beaucoup de départements du grand Ouest, cela pourrait passer par une revalorisation du paiement redistributif ou une refonte totale des aides couplées bovines, plus favorables à l’engraissement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité