Aller au contenu principal

Préretraite, régime social agricole, phytosanitaires
La FDSEA et les JA rencontrent Philippe Bas

Face au Ministre délégué à la Sécurité Sociale, les responsables syndicaux ont présenté leurs projets, notamment sur le FFPSA.

Avant l’entrevue avec Philippe Bas, les responsables de la FDSEA, des JA, de la Chambre d’Agriculture, du CEFL et du SILEBAN ont présenté leurs revendications  à la presse.
Avant l’entrevue avec Philippe Bas, les responsables de la FDSEA, des JA, de la Chambre d’Agriculture, du CEFL et du SILEBAN ont présenté leurs revendications à la presse.
© E.C.
Membre du gouvernement, candidat aux prochaines législatives sur Avranches. Pas de doute, Philippe Bas laboure le terrain manchois sur les deux tableaux. Vendredi dernier, il endossait son manteau de ministre délégué à la Sécurité Sociale, aux personnes âgées, aux handicapés et à la famille pour rencontrer les élus départementaux mais aussi les responsables de la FDSEA et des JA.Face à la PAC Difficile donc pour un Ministre en campagne de tenir ses horaires. C’est avec plus d’une heure de retard que la réunion, prévue à 17 h dans l’enceinte de la préfecture a pu se dérouler. Pascal Férey et Ludovic Blin, présidents de la FDSEA et des JA, ainsi que Rémi Bailhache, président de la Chambre d’Agriculture ont mis en exergue trois points : le financement de la préretraite et celui du régime social agricole, ainsi que la problématique des phytosanitaires. Sur ce dernier chapitre, la FDSEA et les JA étaient accompagnés de Yves Leridez, président du comité économique fruits et légumes, et de Bernard Guillard, président du Sileban. Dans leur présentation au Ministre, les leaders syndicaux ont indiqué, “nous souhaitons que les moyens financiers alloués au département en 2006 soient complétés afin de pouvoir traiter l’intégralité des demandes éligibles sur la préretraite agricole, l’aide à la reconversion professionnelle et l’aide à la transmission des exploitations. Nous voulons aussi, dès 2007, qu’une mesure prenne le relais du dispositif préretraite actuel, ce pourrait être une aide au rachat de points”. Et d’enfoncer le clou, “avec la réforme de la PAC, le démantèlement des organisations de marché et le choix affiché de faire baisser les prix agricoles qui fragilisent les exploitations, les Pouvoirs Publics doivent avoir une réelle ambition sur les mesures d’accompagnement, y compris sur la ligne agriculteurs en difficulté”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité