Aller au contenu principal

Préretraite, régime social agricole, phytosanitaires
La FDSEA et les JA rencontrent Philippe Bas

Face au Ministre délégué à la Sécurité Sociale, les responsables syndicaux ont présenté leurs projets, notamment sur le FFPSA.

Avant l’entrevue avec Philippe Bas, les responsables de la FDSEA, des JA, de la Chambre d’Agriculture, du CEFL et du SILEBAN ont présenté leurs revendications  à la presse.
Avant l’entrevue avec Philippe Bas, les responsables de la FDSEA, des JA, de la Chambre d’Agriculture, du CEFL et du SILEBAN ont présenté leurs revendications à la presse.
© E.C.
Membre du gouvernement, candidat aux prochaines législatives sur Avranches. Pas de doute, Philippe Bas laboure le terrain manchois sur les deux tableaux. Vendredi dernier, il endossait son manteau de ministre délégué à la Sécurité Sociale, aux personnes âgées, aux handicapés et à la famille pour rencontrer les élus départementaux mais aussi les responsables de la FDSEA et des JA.Face à la PAC Difficile donc pour un Ministre en campagne de tenir ses horaires. C’est avec plus d’une heure de retard que la réunion, prévue à 17 h dans l’enceinte de la préfecture a pu se dérouler. Pascal Férey et Ludovic Blin, présidents de la FDSEA et des JA, ainsi que Rémi Bailhache, président de la Chambre d’Agriculture ont mis en exergue trois points : le financement de la préretraite et celui du régime social agricole, ainsi que la problématique des phytosanitaires. Sur ce dernier chapitre, la FDSEA et les JA étaient accompagnés de Yves Leridez, président du comité économique fruits et légumes, et de Bernard Guillard, président du Sileban. Dans leur présentation au Ministre, les leaders syndicaux ont indiqué, “nous souhaitons que les moyens financiers alloués au département en 2006 soient complétés afin de pouvoir traiter l’intégralité des demandes éligibles sur la préretraite agricole, l’aide à la reconversion professionnelle et l’aide à la transmission des exploitations. Nous voulons aussi, dès 2007, qu’une mesure prenne le relais du dispositif préretraite actuel, ce pourrait être une aide au rachat de points”. Et d’enfoncer le clou, “avec la réforme de la PAC, le démantèlement des organisations de marché et le choix affiché de faire baisser les prix agricoles qui fragilisent les exploitations, les Pouvoirs Publics doivent avoir une réelle ambition sur les mesures d’accompagnement, y compris sur la ligne agriculteurs en difficulté”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité