Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Préretraite, régime social agricole, phytosanitaires
La FDSEA et les JA rencontrent Philippe Bas

Face au Ministre délégué à la Sécurité Sociale, les responsables syndicaux ont présenté leurs projets, notamment sur le FFPSA.

Avant l’entrevue avec Philippe Bas, les responsables de la FDSEA, des JA, de la Chambre d’Agriculture, du CEFL et du SILEBAN ont présenté leurs revendications  à la presse.
Avant l’entrevue avec Philippe Bas, les responsables de la FDSEA, des JA, de la Chambre d’Agriculture, du CEFL et du SILEBAN ont présenté leurs revendications à la presse.
© E.C.
Membre du gouvernement, candidat aux prochaines législatives sur Avranches. Pas de doute, Philippe Bas laboure le terrain manchois sur les deux tableaux. Vendredi dernier, il endossait son manteau de ministre délégué à la Sécurité Sociale, aux personnes âgées, aux handicapés et à la famille pour rencontrer les élus départementaux mais aussi les responsables de la FDSEA et des JA.Face à la PAC Difficile donc pour un Ministre en campagne de tenir ses horaires. C’est avec plus d’une heure de retard que la réunion, prévue à 17 h dans l’enceinte de la préfecture a pu se dérouler. Pascal Férey et Ludovic Blin, présidents de la FDSEA et des JA, ainsi que Rémi Bailhache, président de la Chambre d’Agriculture ont mis en exergue trois points : le financement de la préretraite et celui du régime social agricole, ainsi que la problématique des phytosanitaires. Sur ce dernier chapitre, la FDSEA et les JA étaient accompagnés de Yves Leridez, président du comité économique fruits et légumes, et de Bernard Guillard, président du Sileban. Dans leur présentation au Ministre, les leaders syndicaux ont indiqué, “nous souhaitons que les moyens financiers alloués au département en 2006 soient complétés afin de pouvoir traiter l’intégralité des demandes éligibles sur la préretraite agricole, l’aide à la reconversion professionnelle et l’aide à la transmission des exploitations. Nous voulons aussi, dès 2007, qu’une mesure prenne le relais du dispositif préretraite actuel, ce pourrait être une aide au rachat de points”. Et d’enfoncer le clou, “avec la réforme de la PAC, le démantèlement des organisations de marché et le choix affiché de faire baisser les prix agricoles qui fragilisent les exploitations, les Pouvoirs Publics doivent avoir une réelle ambition sur les mesures d’accompagnement, y compris sur la ligne agriculteurs en difficulté”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ELISE HEBERT
« Si je n’essaie pas, je serai déçue »
Anxieuse, mais bosseuse, Élise Hébert, 22 ans, est salariée de l’entreprise de travaux agricoles Vandecandelaère, à Saint-Manvieu…
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Publicité