Aller au contenu principal
Font Size

Viandes cherbourgeoises
La feuilleton continue

Après la décision du tribunal de commerce, la cour d’appel de Caen devra trancher.

Du côté des agriculteurs, la priorité reste l’indemnisation des bovins fournis.
Du côté des agriculteurs, la priorité reste l’indemnisation des bovins fournis.
© E.C.
Après la décision du tribunal de commerce, qui a choisi Daniel Poussard comme repreneur la semaine dernière, le parquet de Cherbourg a décidé de faire appel. Désormais, les deux offres en lice (Poussard et Leriche) sont toujours valables. Dans les faits, le tribunal de commerce a considéré que la reprise par Michel Leriche n’était pas valable, en raison de deux associés administrateurs des Viandes Cherbourgeoises. Le parquet, lui, ne l’a pas entendu de cette oreille et indique que selon le code du commerce, la difficulté peut être levée notamment par le Ministère Public. Dans une interview donnée à notre confrère La Presse de La Manche, Bernard Cauvin, président de la communauté de communes de Cherbourg, se déclare “abasourdi par le jugement donnant l’abattoir à Daniel Poussard”. Il conteste surtout le maintien de l’ancien propriétaire, Jean-Christophe Anne, dans le projet “Poussard”. Du côté des agriculteurs, notamment ceux qui ont laissé des plumes avec l’ancien propriétaire, on reste prudents, “Daniel Poussard laissait la porte ouverte à une négociation pour nous indemniser”. Rappelons que la facture d’impayés pour le fournisseurs de bovins se montent à environ 300 000 euros.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
incendie
Toujours plus chaud, l’été normand s’enflamme
Face à l’augmentation du nombre d’incendies, la vigilance portée aux facteurs de risques liés aux travaux d’été doit être…
Publicité