Aller au contenu principal
Font Size

LA FILIERE SUCRE FRANÇAISE EN DANGER : LA COMMISSION DES AFFAIRES ECONOMIQUES DU SENAT SE DEPLACE A CAGNY (CALVADOS)

L’annonce de la fermeture de quatre sucreries par Cristal Union et le groupe allemand Sudzücker est un drame économique pour la filière sucrière française. Avec ces quatre fermetures, près de 15 % de la production française est en péril.

© JP

L’arrêt de la production sur les sites de Cagny (Calvados) et d’Eppeville (Somme) démontre, une nouvelle fois, la forte concurrence européenne à laquelle la France fait face sur les marchés agricoles. En ciblant deux sites français, l’industriel allemand Sudzücker préserve ses capacités industrielles outre-Rhin. Pourquoi les producteurs français devraient-ils assumer seuls la baisse des cours mondiaux du sucre ?

Prétendre redresser significativement les cours mondiaux du sucre en réduisant de 0,4% le potentiel productif mondial constitue un argument peu convaincant. Sophie Primas, sénatrice des Yvelines et Présidente de la commission des affaires économiques estime que « la multiplication de ces annonces au détriment de notre agriculture et de notre industrie démontre l’inefficacité actuelle de notre arsenal juridique pour garantir nos intérêts dans la compétition économique mondiale ».

En démantelant une filière agricole historiquement exportatrice, ces décisions accentuent encore l’érosion de l’excédent commercial français lié à son agriculture. Les pertes de parts de marché se feront, comme pour d’autres filières, au profit d’importations de sucre produit dans d’autres pays européens où ne sont pas respectées les normes de production imposées aux betteraviers français.

Une délégation transpartisane de sénateurs, de députés et d’élus locaux du Calvados se rendra à Cagny ce lundi 24 juin à compter de 16h pour rencontrer la direction de la sucrerie de Saint‑Louis Sucre, les représentants des salariés ainsi que les producteurs agricoles concernés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
RIP
Un outil d’expression démocratique à l’épreuve de la réalité des élevages
Mercredi 16 septembre, JA 14 a invité les parlementaires du département chez Samuel Biderre, éleveur, entre autres, de veaux de…
Publicité