Aller au contenu principal

La FDSEA et les JA sur le marché de Cherbourg
La foule au rendez-vous des éleveurs

Les viandes porcine et bovine ont été mises à l’honneur, samedi matin, par une dizaine de producteurs FDSEA-JA sur le marché de Cherbourg. Barbecue d’un côté, découpe de l’autre et enfin distribution auprès des consommateurs pour leur faire comprendre une chose simple : « Les paysans ne font pas la vie chère ».

Les producteurs de porcs ont perdu sur 2008, 450 euros en moyenne par jour pour un atelier moyen de 200 truies. Pour la viande bovine, les réformes d’origine laitière atteignent péniblement 2 euros le kilo soit une perte sèche de 350/400 euros par animal »
Les producteurs de porcs ont perdu sur 2008, 450 euros en moyenne par jour pour un atelier moyen de 200 truies. Pour la viande bovine, les réformes d’origine laitière atteignent péniblement 2 euros le kilo soit une perte sèche de 350/400 euros par animal »
© ec

Durant toute la matinée, nos producteurs ont donc circulé parmi les étals, en abordant les badauds, pour leur proposer de goûter de la viande bovine ou porcine distribuée dans de petites assiettes. « Nous voulons faire passer des messages » expliquent de concert Denis Gallet, secrétaire général adjoint FDSEA et Florence Mazier. responsable de la commission Agricultrices 50. « Tout d’abord, que nous sommes loin de rouler sur l’or. Les producteurs de porcs ont perdu sur 2008, 450 euros en moyenne par jour pour un atelier moyen de 200 truies. Pour la viande bovine, les réformes d’origine laitière atteignent péniblement 2 euros le kilo soit une perte sèche de 350/400 euros par animal ». Et d’expliquer au consommateur qu’il ne profite en aucun cas des baisses de prix à la production. « Cependant, il faut privilégier les viandes françaises pour une simple et bonne raison, leur  traçabilité exemplaire ». 

La suite dans votre édition de ce jeudi 22 janvier

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
VIDEO La Jaguar 990 TT Claas se démène dans la Manche
Le concessionnaire SM3 Claas a fait venir l’ensileuse 990 terra trac pour une démonstration dans la Manche. Venue d’Allemagne, la…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Jennifer Morin, agricultrice
Jennifer Morin, « mieux vaut avoir le caractère bien trempé »
À Larchamp, commune nouvelle de Tinchebray-Bocage (61), Jennifer Morin est installée avec son mari en lait. Non issue du milieu…
Frédéric Bellanger, Orne
Chez Frédéric Bellanger, le bonheur est dans l’herbe
Pour Frédéric Bellanger, producteur de viande bovine à La Boursillière à Moutiers-au-Perche (61), le bonheur est dans le pré :…
Publicité