Aller au contenu principal
Font Size

Festival régional de l'Agriculture Biologique
La foule malgré la pluie

Sous un ciel mi-figue, mi-raisin, le festival de l'agriculture biologique, se tenant ce week-end, à Hauteville la Guichard (Manche) n'a pas loupé son rendez-vous avec les visiteurs.

Beaucoup de monde, ce samedi, à Hauteville la Guichard, près de Coutances
Beaucoup de monde, ce samedi, à Hauteville la Guichard, près de Coutances
© E.C.
L’agriculture biologique n’a pas loupé son rendez-vous annuel. Si à l’heure où nous mettions sous presse aucun chiffre n’était disponible, plusieurs milliers de personnes ont pris la route de Hauteville la Guichard (Manche) le week-end dernier. Signe incontestable d’un intérêt de la part des consommateurs mais aussi des agriculteurs conventionnels. Essais végétaux Satisfecit donc pour toute l’équipe du Grab, son président, Loïc Duclouet en tête, pour une manifestation tout de même gâchée, du moins le dimanche, par la pluie. Lors de l’inauguration, samedi, François Pignon, président du GAB 50, a fait les honneurs de la “bio” aux élus présents, conseillers généraux, régionaux et représentants d’OPA. A noter que la logistique cette année était vraiment au point ainsi que le concept de la fête. Dès l’entrée, le visiteur prenait connaissance avec les essais végétaux ou encore les matériels de culture. Plus bas, inévitable, le déchiquetage du bois en plaquettes pour la combustion. Placée sous le signe de l’avenir, donc des enfants, la fête de la “bio” leur faisait la part belle avec de nombreuses animations comme la chasse aux papillons. Conférences Beaucoup plus sérieux, le stand de “Greenpeace” où une imposante délégation expliquait leur vision du futur EPR de Flamanville et de la ligne THT. De l’autre côté, c’était le village des commerçants bio où voisinaient vins et semences “verts”. Au niveau des conférences, celle de Valérie Retaillaud, psychologue EPE”, a permis de cerner les grandes lignes d’un thème plutôt vaste, “que transmettons-nous à nos enfants”. Comme à toute manifestation, il fallait un invité “vedette”. Cette année, Albert Jacquard, philosophe et humaniste, avait fait le déplacement. Ce généticien a expose sa vision du monde face à la gravité des problèmes que rencontre aujourd’hui l’humanité entière. Concrètement, Albert Jacquard consacre l’essentiel de sa réflexion à la diffusion des savoirs qui favorisent l’évolution de la conscience collective. Combattant les préjugés, il tente de communiquer l’urgente nécessité de modifier les valeurs et lescomportements par rapport à la vie sur Terre. Près de 1500 personnes ont d’ailleurs suivi avec enthousiasme son exposé.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
AGNEAU PRE SALE
Accrocher les wagons AOT à la locomotive AOP
Après 30 années de travail, l’agneau de pré-salé a enfin obtenu le fameux sésame AOP. Mais la vie dans les herbus n’est pas un…
Publicité