Aller au contenu principal

Amélis
La génomique se joue à l'international

« La génétique n’a plus de nationalité. Par un jeu d’alliance entre structures va s’élargir le champ de la sélection ». Jean-Luc Guérin, directeur d’Amélis n’y va pas avec le dos de la cuillère mais carrément à la louche lorsqu’il s’agit de prospectives concernant la première coop de France en service génétique. Du côté du conseil d’administration, qui a d’ailleurs entériné cette politique, on approuve des deux mains, président en tête. Les objectifs déclarés d’Amélis, développés jeudi dernier lors de l’AG se déroulant à Avranches (Manche) sont basés sur une phrase du naturaliste Charles Darwin, « ce n’est pas l’espèce la plus forte, ni la plus intelligente, qui survit mais celle qui s’adapte au changement ».

Jean Yves Le Damany, président d’Amélis, « l’un des défis de la coopérative ? Répondre à une individualisation du service à l’éleveur ».
Jean Yves Le Damany, président d’Amélis, « l’un des défis de la coopérative ? Répondre à une individualisation du service à l’éleveur ».
© EC

En prélude à cette ag, les chiffres 2009 annoncés sont dans le rouge. « Logique » répond le président Jean-Yves Le Damany, « nous portons le poids de réorganisation après fusion mais aussi celui d’une année 2009 en baisse sur les IA pour toutes les unités françaises». Chiffres confirmés par Jean-Luc Guérin, « le chiffre d’affaires chute de 1,1 million d’euro ; l’impact de la nouvelle tarification a coûté 300 000 euros et la surcharge génomique/testage 450 000 euros ». Par ailleurs Amélis a autofinancé ses investissements. A la clé, un résultat net à moins 2 millions 580 000 euros.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité