Aller au contenu principal

CER France
La Manche dans le vert

Marcel Bourdon et Jean-Marie Séronie, président et directeur du CER Manche. Lors de l’assemblée générale se déroulant lundi dernier, ils ont annoncé 120 000 euros de bénéfice net, après intéressement et impôts. « Nous sommes donc dans une année 2010 satisfaisante, incluant plus de visibilité pour nos actions ». L’accent est mis sur le conseil. « Il est plus que jamais incontournable pour les agriculteurs. Nous devons les accompagner dans les problématiques qui sont en fait les nôtres ». À la clé, des groupes sur le lait notamment. « Nous en avons six dans le département, répartis du nord au sud, sous la houlette d’ingénieurs laitiers ».

Au CER, on plaide pour une optimisation des M2 des ateliers laits dans l’optique de l’après-quota
Au CER, on plaide pour une optimisation des M2 des ateliers laits dans l’optique de l’après-quota
© ec

La filiale « Actis Environnement » en difficulté sur 2009 a retrouvé quelques couleurs l’année dernière. « Pas de solution miracle : réduction d’effectif, la situation est aujourd’hui à peu près équilibrée ». L’occasion pour Marcel Bourdon de souligner, « le conseil bâtiment doit évoluer. Les M2 construits doivent être optimisés dans l’optique de l’après-quota ».Le CER compte, parmi ses 3545 dossiers, 800 commerçants et artisans. Une diversification obligatoire, qu’ont d’ailleurs engagée d’autres Associations de Gestion et de Comptabilité. « Le développement se fait de bouche à oreille. Nous sommes surtout présents dans les communes rurales ; nous allons porter nos efforts sur les plus grosses villes du département ». La crise a cependant touché artisans et commerçants. « Nous avons eu très peu de départs à la concurrence, mais surtout des cessations d’activité, compensé par l’arrivée de nouveaux clients (90 environ ».Dernier point, l’arrivée de « J3A », réservé aux agriculteurs en phase d’installation. « Il s’agit d’une « box » où nous les accompagnons à tous les niveaux. Il est de moins en moins évident de s’y retrouver dans le dédale du parcours à l’installation » lâche Jean-Marie Séronie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Eleveur laitier à bout de souffle : il s'en est sorti et il témoigne
Marcel, 35 ans, s’est installé en Gaec en 2009, dans le bocage ornais. Entre les investissements, l’installation d’une troisième…
panneaux solaires
Soleil 14, ou le cadastre solaire pour tomber dans le bon panneau
Soleil 14 est portée par le Syndicat départemental d’énergies du Calvados et les 16 intercommunalités du département. La…
500 ch en bord de mer
Vincent Michel, ferme de la Saline dans le Calvados, a commandé avant l’été, le Fendt Vario 1050. Il est arrivé dans la cour de…
coopération laitière, négociations commerciales
La coopération laitière lance une alerte
Dans le bras de fer commercial opposant distribution et transformation qui doit trouver son épilogue avant le 1er mars 2022, la…
Littoral Normand Déleg Génisses
Déleg Génisses : un service à la hauteur des attentes et en devenir
Un peu plus d’un an après son lancement par Littoral Normand, retour bilanciel sur Déleg Génisses, un service de délégation d’…
RENCONTRE FILIERE PORCINE FRSEA NORMANDIE
La production porcine à l’heure de la loi Egalim 2
Egalim 2, fin de la castration, crise du porc… les sujets n’ont pas manqué pour animer la réunion organisée par la FRSEA de…
Publicité