Aller au contenu principal

Grippe aviaire : après la découverte de 2 cas en Allemagne
La Manche passe en risque "modéré"

Jeudi matin, des dizaines de communes du département sont passées, suivant les explications de la DSV, "en zone de risque modéré". Une mesure nationale qui concerne tous les périmètres "humides" et ici, notamment la Baie du Mt St Michel et les marais du Cotentin.

Les accès aux abreuvoirs extérieurs sont protégés des
oiseaux sauvages par des filets.
Les accès aux abreuvoirs extérieurs sont protégés des
oiseaux sauvages par des filets.
© Pascal Le Douarin
Dans un bref entretien téléphonique, M. Macqueron, directeur des services vétérinaires de la Manche, souligne qu'il ne s'agit que d'une mesure de précaution prise au niveau national. "Nous appliquons le plan décidé voici un an. Le virus de l'influenza aviaire a été détecté sur deux cygnes en Allemagne, nous passons donc d'un niveau de risque "négligeable" à "modéré". Concrètement, depuis jeudi matin, ce passage à un niveau supérieur de risque induit la mise en place de dispositions complémentaires dans les zones écologiques françaises dites "zones humides", dont font partie plus de 200 communes manchoises. On retrouve dans ce dispositif des mesures qu'ont déjà connues les éleveurs et les particuliers

- les oiseaux doivent être confinés ou protégés par des filets, ou par des mesures de biosécurité alternatives. Pour les éleveurs de plus de 100 volailles ne pouvant pas assurer le confinement de leurs oiseaux ou les protéger par des filets, les mesures de biosécurité du guide des bonnes pratiques s'imposent et une visite vétérinaire mensuelle à leurs frais est obligatoire.

- Par ailleurs les rassemblements d'oiseaux et les compétitions de pigeons, au départ ou survolant ces zones, sont interdits. - les oiseaux détenus dans ces zones ne peuvent participer à des rassemblements organisés sur le reste du territoire.

- les parcs zoologiques et les détenteurs d'oiseaux d'agrément peuvent déroger au confinement dès lors qu'ils mettent en oeuvre la vaccination et les mesures de biosécurité prévues.

Enfin, la surveillance de la mortalité des anatidés sauvages (oies, canards) est renforcée. La découverte d'un unique cadavre de ces espèces ou d'un seul cygne doit entraîner une information auprès de la DDSV et la collecte du cadavre ainsi que son autopsie au laboratoire départemental d'analyses de la Manche. Rappelons qu'aucun cas n'a été encore répertorié en France pour le moment, il ne s'agit que de mesures de précautions indispensables
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Le nouveau bureau de la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) a été élu. Il est présidé par Yohann Barbe, producteur dans les Vosges.
Ludovic Blin et Benoit Gavelle, deux Normands dans le bureau de la FNPL
Depuis le 9 avril 2024, en succédant à Thierry Roquefeuil, Yohann Barbe devient le nouveau président de la FNPL (Fédération…
Publicité