Aller au contenu principal

Space 2021
La Manche s’impose sur les podiums du Space

Le Space à Rennes reste un lieu prisé par les professionnels de l’agriculture, les éleveurs et les délégations étrangères. Une nouvelle fois, du 14 au 16 septembre, l’édition 2021 a souri aux éleveurs bas-normands, notamment au Gaec des Poissons basé à Urville (nord Manche) dans le concours de race Normande, race à l’honneur en revenant avec la grande championne.

La Normande était la race laitière à l’honneur. Pendant six heures, elle a fait son show sur le ring. Pas moins de 88 femelles étaient réparties en 10 sections. Et c’est le juge, Joël Mahouin, installé à La Chapelle-Jamson (Ille-et-Vilaine), qui a eu la charge de délivrer le classement. « Le Space a une saveur particulière pour moi parce que j’y ai fait mes débuts », explique-t-il en amont du concours. Et à l’aube de la retraite, le fait de juger est vécu comme « un cadeau ».

« Une vache née chez nous »


Dans le carré final, il ne restera que six vaches, « six femelles qui méritent une ovation, six femelles qui méritent d’être présentées », assure le juge. Et pourtant, le titre de grande championne ne reviendra qu’à l’une d’entre elles. C’est Nuptiale (Egastel/Fuseos Isy), jeune vache en 2e lactation, issue du Gaec des Poissons, conduit par le plus jeune des associés, Antoine Lefauconnier qui décroche le sacre. « C’est une récompense », lâche le papa, François, à la sortie du podium. Le Gaec s’était déjà fait repérer en 2019 avec Massée, championne jeune. Dès leur seconde participation, la famille Lefauconnier atteint le Graal. « C’est une vache qui est née chez nous », note un des associés. Et comme le juge le précise, « la Normande sait s’adapter au grand troupeau, et aux différents systèmes », la grande championne en est le témoin. Elle est au sein d’un troupeau de 140 vaches, dans un système de robots. « La génétique a toujours important pour nous. Et les concours restent une passion que nous partageons en équipe », indiquent les deux frères, Jean et François.

15 ans plus tard


La Manche s’impose donc devant la grande championne du salon de l’agriculture de février dernier, Hamilton (Arantilly/Renondo), du Gaec de la Bissonnière (Sarthe), Gaec qui repart tout de même avec la réserve grande championne, LBS Jalma, classée également championne adulte. Quant à Licorne, elle est réserve championne adulte. Hamilton, en 6e lactation termine meilleure fromagère. La Manche revient 15 ans après le sacre de Paquerette, issue de l’élevage Mazier au Désert.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Eleveur laitier à bout de souffle : il s'en est sorti et il témoigne
Marcel, 35 ans, s’est installé en Gaec en 2009, dans le bocage ornais. Entre les investissements, l’installation d’une troisième…
panneaux solaires
Soleil 14, ou le cadastre solaire pour tomber dans le bon panneau
Soleil 14 est portée par le Syndicat départemental d’énergies du Calvados et les 16 intercommunalités du département. La…
500 ch en bord de mer
Vincent Michel, ferme de la Saline dans le Calvados, a commandé avant l’été, le Fendt Vario 1050. Il est arrivé dans la cour de…
coopération laitière, négociations commerciales
La coopération laitière lance une alerte
Dans le bras de fer commercial opposant distribution et transformation qui doit trouver son épilogue avant le 1er mars 2022, la…
Littoral Normand Déleg Génisses
Déleg Génisses : un service à la hauteur des attentes et en devenir
Un peu plus d’un an après son lancement par Littoral Normand, retour bilanciel sur Déleg Génisses, un service de délégation d’…
RENCONTRE FILIERE PORCINE FRSEA NORMANDIE
La production porcine à l’heure de la loi Egalim 2
Egalim 2, fin de la castration, crise du porc… les sujets n’ont pas manqué pour animer la réunion organisée par la FRSEA de…
Publicité