Aller au contenu principal

Lait
La mobilisation est toujours d’actualité !

Malgré toutes les actions engagées par les producteurs, les négociations sont dans l’impasse. Attention, danger !

Les producteurs de lait sont dans l’action depuis plus d’une semaine. Dans l’Eure comme partout dans l’hexagone, les opérations se sont multipliées pour faire pression sur la transformation afin de revenir à la table des négociations. Le point d’orgue de la mobilisation pour le département fut, sans conteste, le blocage de la plateforme Intermarché d’Heudebouville près de Louviers. Un blocage de près de 48 heures avec, au plus fort de l’action, près de 200 producteurs haut normands présents sur le site ces jeudi et vendredi de novembre. Manuel Gavelle, le responsable lait de la FDSEA de l’Eure, s’il est satisfait de cette mobilisation générale, n’en demeure pas moins inquiet. Et il a raison. Henri Brichart (le président du Cniel* qui a établi des contacts auprès des trois familles de l’interprofession afin de rapprocher les points de vue en matière d’évolution de prix du lait pour les mois à venir) vient de confirmer “que les conditions ne sont pas réunies pour qu’une réunion tripartite se tienne...” Même s’il mesure parfaitement les difficultés actuelles des produits industriels, il rappelle aussitôt l’incapacité pour les exploitations laitières à supporter des baisses importantes de prix...

“C’est pourquoi, la FNPL appelle les transformateurs à un sursaut dans leur approche sur l’évolution du prix du lait. L’absence d’accord pourrait avoir des conséquences particulièrement graves pour toute la filière laitière française. La corde est prête à se rompre et nous attendons des signes de la part des entreprises dans les jours prochains, sans lesquels le conflit risque de s’intensifier de manière irréversible."

 

Retrouvez le détail du prix du lait au mois d'octobre, entreprise par entreprise

dans l'édition papier de l'Eure agricole

du 20 novembre 2008

page 3

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité