Aller au contenu principal
Font Size

Crise sanitaire
La MSA au rendez-vous face au Covid

La présidente de la MSA Mayenne-Orne-Sarthe, Georgette Rousselet et la directrice générale, Véronique Pilette, ont donné rendez-vous à la presse pour évoquer la gestion de la crise par la sécurité sociale agricole et faire le point sur la suite des élections.

MSA
La présidente de la MSA Mayenne-Orne-Sarthe, Georgette Rousselet et la directrice générale, Véronique Pilette.
© DR

« La MSA a su être au rendez-vous et assurer ses missions de service public malgré les contraintes de confinement », expose Véronique Pilette, directrice générale de la MSA Mayenne-Orne-Sarthe en préambule de cette rencontre menée en visioconférence avec la presse. La caisse régionale se félicite d’avoir assuré la continuité du versement des indemnités et permis de « ne pas ajouter une autre crise à la crise ».

16 000 arrêts dérogatoires

Durant le confinement, l’accueil des adhérents s’est faite par la plateforme téléphonique. Les échanges via le site internet ont explosé. 95% du personnel est passé en télétravail. Il a eu à gérer, entre autres, les arrêts de travail dérogatoires autorisés par l’Etat pour les parents et les personnes vulnérables. Son activité a doublé : de 12 000 dossiers traités pour accident du travail en 2019 à la même période, il est passé à 27 000, dont 16 000 arrêts dérogatoires pour garde d’enfant. Avec le versement des allocations familiales en avance ou encore l’allocation de solidarité exceptionnelle, 3 500 personnes ont été accompagnées par la MSA Mayenne-Orne-Sarthe durant cette crise. Le 25 juin, elle a versé l’aide exceptionnelle de 200 € à 342 jeunes en difficulté.

Reports de cotisation

La MSA a autorisé le report de cotisation de quinze employeurs de main d’œuvre pour une durée de trois à six mois. Ils ont sollicité des échéanciers de paiements, dans le cadre de la crise covid-19, pour un montant total de 1 282 000 €, dont 790 000 € pour une seule entreprise. Les secteurs concernés sont le conseil en élevage, l’horticulture, l’enseignement, la formation professionnelle, ou encore, le monde du cheval. Cinq exploitants ont sollicité des échéanciers de paiement pour un montant total de 16 000 €.

Accompagner l’agriculture

« Le virus circule toujours, il faut s’en protéger », relève Georgette Rousselet, « la MSA accompagne aussi les exploitants agricoles dans cette phase de déconfinement ». Elle couvre par exemple jusqu’à 1 000 € les frais engagés pour mettre en place les mesures de prévention et l’amélioration des conditions de travail, dont l’achat de gel hydroalcoolique. S’il lui paraît important « de maintenir des services publics de proximité dans les territoires », la présidente ajoute que « l’agriculture est en pleine mutation, on doit l’accompagner ».

Aides au paiement des cotisations et contributions sociales des exploitants pour 2020
Dans le cadre des aides allouées aux agriculteurs en difficulté et financées par l’Action sanitaire et sociale de la MSA, la MSA Mayenne-Orne-Sarthe s’est vue confier la gestion d’une première enveloppe pour l’année 2020, d’un montant total de 421 000 €. Le Conseil d’Administration a souhaité accompagner les filières particulièrement touchées par la crise sanitaire liée au Covid-19 : maraîchage/floriculture, pépinière, entraînement/dressage/haras/clubs hippiques, canards de chair, bovins viande et entrepreneur de travaux agricoles. Ainsi, 512 chefs d’exploitation bénéficieront d’une prise en charge de leurs cotisations 2020. Dans l’Orne, ils sont 149 bénéficiaires pour un montant de 119 000 €. Cela représente une aide pour chaque bénéficiaire de 798 ou 799 €. Les personnes concernées sont informées par courrier.
Source : MSA Mayenne-Orne-Sarthe
 
Elections, la suite
438 délégués ont été élus en janvier 2020. L’Assemblée générale élective, prévue le 26 mars, ayant été annulée à cause du Covid-19, elle n’aura pas lieu. Le vote se fera par correspondance. Les candidats au conseil d’administration ont jusqu’au 31 juillet pour se déclarer. Les candidatures déjà déposées restent valables.
Pour le vote, les délégués recevront le kit courant août et pourront voter jusqu’au 4 septembre minuit (cachet de La Poste faisant foi)
9 septembre : dépouillement
11 septembre : date du CA qui élira les président et vice-présidents
11 décembre : élection de la caisse centrale de la MSA
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité