Aller au contenu principal

Communication
La Normandie ne reste pas à quai

La Normandie réunie s’affiche à Paris, dans les gares Saint-Lazare et Montparnasse. L’opération de communication surfe sur deux évènements majeurs en 2014 : le 70e anniversaire du D-day et les Jeux équestres mondiaux.

© VM

Niveau communication, la Normandie tente se mettre sur de bons rails. Dans l’ambiance parisienne de la gare Saint-Lazare, le citadin ratera difficilement la campagne normande. Pommiers et autres vaches n’ont pas migré. En revanche, les panneaux d’affichages, écrans numériques et prospectus ont fleuri dans les gares. Pour l’occasion, les deux Normandie se sont réunies. Le comité régional du tourisme, les départements de la Manche et du Calvados ou l’agroalimentaire normand en profitent. L’IRQUA décline ainsi la culture régionale à toutes les sauces. Dans les magasins, certains produits Gourmandie utilisent les commémorations du 6 juin sur leur packaging (voir sous-papier).

8 millions de voyageurs
“En 2014, la Normandie accueille le monde”, “La Normandie fête la liberté”, “Jeux équestres mondiaux : on a tous rendez-vous avec l’exploit”, “Devenez Normandivore”. Ces slogans invitent au voyage. Du 3 au 16 avril, les 450 000 voyageurs quotidiens qui transitent par la gare Saint-Lazare ne pourront manquer les affiches de 8 à 12 m2 ou les écrans digitaux. A Montparnasse, la communication normande s’avère plus timide. Deux affiches de 32 m2 trônent cependant à proximité du tableau affichant les horaires des trains. Plus de 8 millions de visiteurs sont censés voir les affiches. Saint-Lazare est en effet la seconde gare de France et d’Europe.

350 000 € de budget
Cette communication n’est pas une première. L’opération a déjà été tentée l’an dernier. La Normandie avait mis en avant l’Armada de Rouen et le festival Normandie impressionniste. L’opération a cependant un coût : 350 000 €. 250 000 € sont financés par les deux régions et 100 000 € par les partenaires.

V.M.

L’affichage
A la gare Saint-Lazare
- 40 affiches de 8 m2
sur les 10 vitrines
déroulantes situées
juste à l’entrée des quais.
- 10 grandes affiches
de 12 m2 suspendues
sur le quai transversal.
- 56 écrans digitaux, dont
15 complètement privatisés par la Normandie, qui
diffusent en permanence
les spots vidéo de tous
les partenaires.
- 85 000 documents édités par les partenaires et
distribués par des hôtesses.
A la gare Montparnasse
- 2 affiches de 32 m2 placées de part et d’autre du grand tableau affichant le départ des trains.
- 58 écrans digitaux
qui diffuseront les spots vidéo de tous
les partenaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité