Aller au contenu principal

La Normandie nourrit la culture du don

Solaal* dispose désormais d’un relais en Basse-Normandie. L’association a pour but de faciliter le don alimentaire.Elle met en relation le monde agricole et les associations qui fournissent de la nourriture aux plus démunis.

© VM

par Jean-Michel Lemétayer, Solaal a fourni l’équivalent de 8,5 millions de repas, soit 4 266 tonnes d’aliments. Les denrées sont distribuées aux plus démunis via les associations d’aides alimentaires. Solaal est ainsi un relais entre les agriculteurs et les associations. L’antenne de Basse-Normandie a été officiellement lancée lundi 16 novembre à Caen. À terme, elle devrait couvrir l’ensemble de la nouvelle région réunifiée.
Pour l’occasion, Angélique Delahaye, présidente de Solaal au plan national et députée européenne, a fait le déplacement. “Aujourd’hui, nous installons un relais qui gère la mise en relation des agriculteurs et des associations d’aides alimentaires. Il s’agit de denrées toujours bonnes, mais pas forcément commercialisables. Je pense aux écarts de tri ou à des produits sains, même s’ils sont cabossés. C’est plus facile de gérer localement ces relations entre les donateurs et les associations”, explique Angélique Delahaye. Pascal Férey, président de la FRSEA Basse-Normandie, estime que l’agriculture démontre sa solidarité. “Nous sommes dans un pays gâté par la nature. Les évènements de vendredi nous rappellent la précarité de cet équilibre. Il est indécent de jeter des produits encore consommables”.
Jean-Michel Hamel a mis en place le Solaal de Basse-Normandie. L’éleveur manchois se mue en VRP du don et fait du terrain. “Les producteurs, les groupements de producteurs, mais aussi les transformateurs informent Solaal des quantités à donner. Il faut faire vite, car nous travaillons avec des produits frais. Au quotidien, une personne de la FRSEA sera l’interlocutrice des potentiels donneurs”.

Une logistique solidaire
De leur côté, la Banque Alimentaire ou les Restos du Cœur voient d’un bon oeil la mise en place de cette logistique solidaire. Solaal leur permet d’accéder à de nouvelles ressources. “Nos principaux fournisseurs sont les  Grandes et Moyennes Surfaces. Nous ne parvenions pas à entrer en contact avec les producteurs. Solaal, c’est donc un plus avec des produits locaux”, se réjouissent Roland Coutard et Jean-Louis Boileau, présidents des Banques Alimentaires de la Manche et du Calvados.

* Solaal : SOLidarité des producteurs Agricoles et des filières ALimentaires

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité