Aller au contenu principal

Ovinpiades des jeunes bergers
La Normandie organise sa première finale régionale en 2014

© DR

Pour la première fois, la Normandie organise la finale régionale des Ovinpiades, le concours théorique et pratique sur la manipulation des brebis, à destination des jeunes de 16 à 25 ans, le 16 janvier 2014. Cette initiative existe déjà dans l’ensemble des régions de France ; l’étape suivante se fera au salon de l’agriculture à Paris.
Première étape :
le 16 janvier à Proussy (14)
La finale régionale, organisée par l’interprofession ovine, en partenariat avec les Chambres d’agriculture et le CIRLVBN, se tiendra dans une exploitation du Calvados (Proussy), le 16 janvier 2014, chez Denis Pitel. Les deux gagnants de cette journée participeront à la finale nationale le 22 février 2014 à Paris au Salon de l’Agriculture.

Denis Pitel accueillera les premières Ovinpiades
Eleveur de brebis Texel et Suffolk depuis 25 ans, cet agriculteur très enthousiaste, vante les mérites de la production d’agneaux d’herbe.
Sa motivation première : faire découvrir aux jeunes le métier le berger.

30 jeunes normands inscrits
30 jeunes âgés de 16 à 24 ans, scolarisés dans un des établissements normands : St Lô, Saint Pierre sur Dives et Yvetot ont confirmé leur participation.
Les candidats vont s’affronter sur 5 épreuves
- Une épreuve théorique  en salle sur la reconnaissance des races ovines et les connaissances techniques de l’élevage ovin.
- Une épreuve de tri de brebis avec l’utilisation de l’identification électronique.
- Une épreuve de manipulation et d’évaluation de l’état corporel d’ovins.
- Une épreuve de parage des onglons.


NB : l’épreuve de quad initialement programmée vient d’être remplacée par une nouvelle épreuve génétique à définir.
Les Ovinpiades ;
une manière de promouvoir le métier d’éleveur et de susciter des vocations
Dans une dizaine d’année, près de 40 % des éleveurs ovins partiront à la retraite, l’objectif de ces Ovinpiades est de promouvoir le métier d'éleveur ovin et d’attirer des jeunes vers cette production, dont le potentiel est peu connu.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité