Aller au contenu principal

La petite méthanisation arrive dans les fermes

Porte ouverte petite méthanisation.

Depuis 2010 et les toutes premières unités de méthanisation agricole en Normandie, le paysage de la méthanisation à la ferme a fortement évolué. Si le photovoltaïque a vu l’augmentation de la taille des installations (avec un passage de 36 kWc à 100 kWc), dans le cas de la méthanisation, ce sont les petites installations, inférieures à 100 kW, qui se développent maintenant. De 2 installations mises en route en 2010, on est arrivé, début 2017, à 36 installations agricoles en fonctionnement. On peut noter que c’est dans l’agriculture que le développement a été le plus important et que ce n’est que le début. En effet, l’évolution des tarifs de rachat d’électricité ainsi que l’arrivée de nouveaux matériels de petites puissances vont favoriser ce développement.Avec la logique d’autonomie de l’installation par rapport aux produits entrant dans la méthanisation, des unités de très petites tailles sont maintenant proposées par les constructeurs. Ces derniers sont de plus en plus nombreux à pouvoir installer des unités inférieures à 50 kW. La méthanisation devient donc accessible aux exploitations dont le troupeau est de taille moyenne et fonctionnant en autonomie en termes de substrat.

Dans ce contexte en pleine évolution, la Chambre d’agriculture vous invite à découvrir la petite méthanisation à la ferme, jeudi 16 mars 2017 à partir de 14 h. Vous pourrez visiter l’unité de méthanisation de 33 kW du GAEC Guilbert à Tracy Bocage.


Vous aurez également l’opportunité d’échanger avec nos conseillers sur : - l’intérêt de la méthanisation à la ferme ;- la rentabilité et les points de vigilance ;- la valorisation du digestat ;- l’ensemble de la réglementation et des démarches administratives concernant ce type de projet.Par ailleurs, du matériel d’épandage performant sera présenté avec une démonstration d’épandage sur prairie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité