Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

CAPTAGES 14
La politique de l’eau fait des vagues

Une association qui veut fédérer agriculteurs et propriétaires fonciers concernés par la mise en place des périmètres de captage ou de préservation de la ressource en eau potable.

CAPTAGE 14. Comprenez Cercle d’Agriculteurs et de Propriétaires Travaillant pour l’Aménagement, la Gestion de l’Eau et sa Sauvegarde(1). Une once d’humour mais un problème pris très au sérieux par une association née le 15 février dernier. Mardi dernier, son conseil d’administration, présidé par Clotilde Hareau, a tenu sa première réunion publique. Plus de 80 agriculteurs ont répondu présent.

Loi sur l’eau et Grenelle 2
Préserver cette ressource indispensable que constitue l’eau potable, tout le monde est pour et en première ligne les agriculteurs.Mais poussées par la loi sur l’eau de 2006, Grenelle 1 et Grenelle 2 à venir, la montée dans les urnes des courants écologistes (...), les contraintes liées aux pratiques culturales autour des points de captage pourraient vite déraper (remise en herbe de terres labourées, interdiction d’extension de bâtiments agricoles...). C’est ce que craignent les agriculteurs du département face à des syndicats d’eau puissants et qui ne répondent pas toujours aux demandes d’explications de la profession. Mais comme la messe n’est pas dite et que les cahiers des charges sont en gestation, une force de réflexion et de propositions se met en place.  “Nous devons jouer collectif pour éviter les tentatives d’intimidation. C’est à nous, agriculteurs, d’écrire les arrêtés”, insiste-t-on du côté des fondateurs de l’association. A suivre au fil de l’eau !

(1). Association CAPTAGES 14
Fontaine Halbout 14220
Moulines. Contact :
association.captages14@orange.fr

Bertin George, responsable cantonal FDSEA

“Des conséquences économiques préjudiciables”

Pourquoi étiez-vous présent à cette réunion de Reviers ?
Parce que je suis agriculteur et concerné en tant que responsable cantonal de la FDSEA par cette problématique.  On ne peut d’ailleurs que se satisfaire du fait que de nombreux agriculteurs se mobilisent et débattent pour faire face à des contraintes qui pourraient être économiquement préjudiciables à leur système d’exploitation.

La FDSEA est déjà intervenue sur ce dossier ?
Il y a deux ans, avec Marc Buon, alors président de la FDSEA. Nous avions rencontré Daniel Françoise (président du syndicat d’eau) et Thierry Pay (hydrogéologue et directeur de l’eau et de la recherche au conseil général). Nous leur avions demandé de porter à notre connaissance le résultat de leurs études et les mesures qu’ils pensaient proposer. Nous n’avons jamais eu de réponse. Cela me donne l’impression qu’on a voulu évincer les agriculteurs d’un débat qui les concerne économiquement au premier plan.

Quelle est la prochaine étape ?
Me tenir informé et je fais confiance aux agriculteurs qui ont pris leurs responsabilités en créant cette association. S’ils ont besoin d’un coup de main de la FDSEA, nous serons là. Par exemple pour porter le dossier au niveau régional ou national.
Recueillis par Th. G.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Publicité