Aller au contenu principal

CAPTAGES 14
La politique de l’eau fait des vagues

Une association qui veut fédérer agriculteurs et propriétaires fonciers concernés par la mise en place des périmètres de captage ou de préservation de la ressource en eau potable.

CAPTAGE 14. Comprenez Cercle d’Agriculteurs et de Propriétaires Travaillant pour l’Aménagement, la Gestion de l’Eau et sa Sauvegarde(1). Une once d’humour mais un problème pris très au sérieux par une association née le 15 février dernier. Mardi dernier, son conseil d’administration, présidé par Clotilde Hareau, a tenu sa première réunion publique. Plus de 80 agriculteurs ont répondu présent.

Loi sur l’eau et Grenelle 2
Préserver cette ressource indispensable que constitue l’eau potable, tout le monde est pour et en première ligne les agriculteurs.Mais poussées par la loi sur l’eau de 2006, Grenelle 1 et Grenelle 2 à venir, la montée dans les urnes des courants écologistes (...), les contraintes liées aux pratiques culturales autour des points de captage pourraient vite déraper (remise en herbe de terres labourées, interdiction d’extension de bâtiments agricoles...). C’est ce que craignent les agriculteurs du département face à des syndicats d’eau puissants et qui ne répondent pas toujours aux demandes d’explications de la profession. Mais comme la messe n’est pas dite et que les cahiers des charges sont en gestation, une force de réflexion et de propositions se met en place.  “Nous devons jouer collectif pour éviter les tentatives d’intimidation. C’est à nous, agriculteurs, d’écrire les arrêtés”, insiste-t-on du côté des fondateurs de l’association. A suivre au fil de l’eau !

(1). Association CAPTAGES 14
Fontaine Halbout 14220
Moulines. Contact :
association.captages14@orange.fr

Bertin George, responsable cantonal FDSEA

“Des conséquences économiques préjudiciables”

Pourquoi étiez-vous présent à cette réunion de Reviers ?
Parce que je suis agriculteur et concerné en tant que responsable cantonal de la FDSEA par cette problématique.  On ne peut d’ailleurs que se satisfaire du fait que de nombreux agriculteurs se mobilisent et débattent pour faire face à des contraintes qui pourraient être économiquement préjudiciables à leur système d’exploitation.

La FDSEA est déjà intervenue sur ce dossier ?
Il y a deux ans, avec Marc Buon, alors président de la FDSEA. Nous avions rencontré Daniel Françoise (président du syndicat d’eau) et Thierry Pay (hydrogéologue et directeur de l’eau et de la recherche au conseil général). Nous leur avions demandé de porter à notre connaissance le résultat de leurs études et les mesures qu’ils pensaient proposer. Nous n’avons jamais eu de réponse. Cela me donne l’impression qu’on a voulu évincer les agriculteurs d’un débat qui les concerne économiquement au premier plan.

Quelle est la prochaine étape ?
Me tenir informé et je fais confiance aux agriculteurs qui ont pris leurs responsabilités en créant cette association. S’ils ont besoin d’un coup de main de la FDSEA, nous serons là. Par exemple pour porter le dossier au niveau régional ou national.
Recueillis par Th. G.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité