Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La première route solaire est normande

C’est une première mondiale. La ville de Tourouvre-au-Perche (61) accueille désormais une inédite route solaire d’un kilomètre. Les automobilistes empruntant la D5 rouleront sur 2 800 panneaux photovoltaïques, permettant de fournir l’électricité de l’éclairage publique d'une ville de 5 000 habitants. Jeudi 22 décembre, Ségolène Royal a inauguré cette route solaire et a félicité cette avancée vers la transition énergétique.

© SB

Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer est revenue en Normandie pour l’aboutissement d’un projet lui tenant à cœur : promouvoir des routes à énergie positive. C’est chose faite, puisque la route départementale 5 compte désormais un kilomètre de panneaux photovoltaïques. Ces derniers ont été conçus pour supporter le poids des 2 000 automobilistes empruntant cette route quotidiennement. L’électricité fournie par ces panneaux alimentera non seulement l’électricité publique de Tourouvre-au-Perche, mais aussi un abribus solaire, ainsi qu’une borne de recharge pour les voitures électriques. « L’abribus solaire n’est plus rattaché à la ligne électrique, il fonctionne uniquement grâce à l’électricité produite par les panneaux photovoltaïques. Il est équipé d'un détecteur de présence. Les usagers pourront se détendre en lisant un livre par exemple dans cet abribus, ou simplement recharger leur téléphone. Nous sommes d'autant plus fiers de ce projet, que les panneaux photovoltaïques ont été réalisés ici même à Tourouvre, par la société SNA », déclare Guy Monhée, maire de Tourouvre-au-Perche.

Investir dans le photovoltaïque
Depuis 2015, c'est 1,5 milliard d'euros qui a été investi de la part de l'Etat pour le photovoltaïque, dans le cadre de la transition énergétique, dont 5 millions d'euros pour la construction de la route solaire ornaise. « C'est un investissement important, mais il ne faut pas oublier que cela permet d'augmenter le chiffre d'affaires des entreprises du bâtiment. Il faut ouvrir différentes perspectives de croissance sur des prototypes de recherche, comme cette route solaire. L'aboutissement de ce projet est un message fort pour ceux qui doutent de la capacité à innover de notre pays. Mais aujourd'hui, de grandes nations comme la Chine ou encore le Maroc, passent des commandes afin de mettre en place des routes solaires, sur le même modèle que Tourouvre-au-Perche », se félicite Ségolène Royal. 

Favoriser la transition énergétique
Cette nouvelle route est un bond en avant dans la transition énergétique. « C'est un formidable espoir. Cette route solaire a un double avantage : consolider les routes et produire une énergie propre. Il est primordial de réduire le réchauffement climatique, car il est à l'origine de déplacements massifs de population. Nous devons faire reculer la production d'énergies fossiles et favoriser les énergies propres, renouvelables. C'est le défi du 21e siècle », conclut la ministre de l'Environnement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité