Aller au contenu principal

GDS
La prévention se propage

La refonte du plan paratuberculose a produit son effet. Les comptes du Groupement de Défense Sanitaire du Calvados s'en ressentent.

L'analyse de la qualité de l'eau est une des activités croissantes du GDS.
L'analyse de la qualité de l'eau est une des activités croissantes du GDS.
© V.M.
L'assemblée générale du GDS s'est déroulée jeudi dernier, salle du Crédit Agricole à Caen. Le Groupement affiche un excédent de 85 000 euros, un chiffre qui réjouit Pascal Perrette, le président. "Nous n'avons pas pour but de faire du résultat. Nous sommes là pour rendre service aux éleveurs. Cette année, nous disposons d'un peu plus de cotisants et les subventions n'ont pas baissé. Mais, sur cinq ans, le résultat est nul. C'est donc une bonne année. Seuls les porcs sont en difficulté". La maîtrise des dépenses paratuberculose a porté ses fruits. "Nous avons constaté un échec des anciennes techniques, basées sur le dépistage et l'élimination des bovins positifs. Nous avons décidé d'arrêter ces dépistages, qui rassuraient faussement les éleveurs, pour les obliger à prendre réellement en charge la prévention technique de l'élevage de leurs veaux. Nous pouvons ainsi ouvrir notre plan paratuberculose à de nouveaux éleveurs", précise Etienne Gavart, directeur du GDS. Prévention sur les veaux 2006 marque également la fin des grandes maladies réputées contagieuses. Le syndicat constate l'arrêt d'activité de l'ESB et la mise en place de nouvelles grandes prophylaxies, notamment celle de la brucellose ovine. "Et sur le front des maladies non-réglementées, la formation des éleveurs par leurs vétérinaires traitants est proposée. La collecte des déchets de soins chez les vétérinaires est également opérationnelle". Reste à convaincre la totalité des cabinets du département. "Car cette collecte deviendra un point de passage obligé pour les éleveurs dans le cadre de l'éco-conditionnalité. Selon la loi, tout éleveur doit veiller à l'élimination correcte et sécurisée des déchets qu'il produit", rappelle Etienne Gavart. Le GDS est suivi dans son action par le département. Le Conseil Général a confirmé son enveloppe de 400 000 euros, consacré à la prévention sanitaire. Par exemple : les recherches complémentaires d'avortement. "L'élevage des veaux est un cheval de bataille. 16 % d'entre eux meurent la première année dans le Calvados. C'est un chiffre trop important. Il représente des pertes de kilos de viande et des frais vétérinaires supplémentaires !" Fièvre catarrhale Le docteur Joëlle Dop, de la FNGDS, a conclu l'assemblée générale. Elle a évoqué l'évolution de la fièvre catarrhale. "Actuellement, 30 foyers sont recensés en France. Tous à la frontière belge. En Europe, nous en comptons plus de 200". La maladie progresse de 15 km par semaine. "Et si la maladie semble plutôt derrière nous, une zone réglementée sera maintenue pendant deux ans". Mais, les effets sont prégnants. La maladie s'est muée en catastrophe économique. Une perte de 8 millions d'euros sur la zone concernée était évoquée en décembre. V.M.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 6e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS confirme, vendredi 26 mars 2021, qu'un sixième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans la zone historique.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité