Aller au contenu principal

Clotilde Eudier, Région Normandie
La Région va continuer à co-construire sa politique avec les professionnels

Après la réélection de Hervé Morin à la tête du conseil régional de Normandie vendredi 2 juillet à Caen, les nominations des vice-présidents ont suivi. Sans surprise, Clotilde Eudier repart pour un second mandat en tant que chargée d’agriculture, entre autres. A 48 ans, Clotilde Eudier est 3e vice-présidente de la Région Normandie chargée de l’agriculture, de la pêche, des forêts, de l’équin et de l’agroalimentaire.

 

Clotilde Eudier
Clotilde Eudier est 3e vice-présidente de la Région Normandie chargée de l’agriculture, de la pêche, des forêts, de l’équin et de l’agroalimentaire
© DB

>> Dans son discours, Hervé Morin évoque le travail qu’il compte mener durant les deux prochaines années sur les conclusions du Giec normand - Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat - qui a planché sur l’impact du dérèglement climatique en Normandie. De quoi s’agit-il ?


Le Giec normand a rendu ses conclusions, nombreuses, dont une partie porte sur l’agriculture. Nous souhaitons travailler avec la profession agricole pour évoquer l’impact dans les cinquante prochaines années et nous organiser pour y faire face. J’invite les lecteurs à consulter les résultats sur le site, avec des vidéos très bien faites. L’objectif est de ne pas subir ce qui nous attend. Nous allons aider les exploitants à évoluer et à s’adapter au changement climatique qui les affecte déjà. Nous voulons notamment financer la recherche, parce qu’il faut avoir les solutions qui vont bien pour pouvoir changer de pratique.

>> La PAC 2023-2027 se met en place, que va faire la Région concernant le second pilier ?


Un gros travail d’écriture nous attend pour rédiger la nouvelle politique régionale adossée à la PAC. Certaines mesures seront gérées par l’Etat, comme l’agriculture biologique et les mesures surfaciques. En revanche, la Région récupère l’installation. C’est une bonne chose parce que chaque région a des spécificités qui lui sont propres. Nous allons continuer à co-construire cette politique avec les professionnels, la Chambre régionale d’agriculture et les syndicats.  

>> Les contrats d’objectifs lient la Région à plusieurs organismes agricoles. Vont-ils être reconduits de la même façon ?

Les contrats d’objectifs nouvelle génération ont été conclus pour la période 2020-2023. Nous voulons les continuer car ils représentent une bonne expérience. Grâce aux contrats d’objectifs, nous avons pu identifier une nouvelle forme d’installation qui nous permettra, dans le cadre du second pilier, d’accompagner les personnes, souvent non issues du milieu agricole, à trouver le bon projet pour en vivre. L’agriculture évolue donc les contrats d’objectif aussi vont évoluer, nous sommes assez ouverts.

 

200 millions d’euros pour l’agriculture

Dans son discours de président nouvellement réélu, vendredi 2 juillet à Caen, Hervé Morin a mentionné l’agriculture, « point fort » de la région, « représentant plus de 130 000 emplois ». Il a annoncé le déblocage de 200 000 euros « qui seront affectés à l’agriculture normande au titre du plan de relance européen, nous permettant d’accentuer notre effort sur l’innovation et la valeur ajoutée dans les exploitations agricoles ».
Le président de la Région a annoncé vouloir travailler dès le début de l’été sur l’adaptation au dérèglement climatique : « nous proposerons aux intercommunalités concernées et au monde agricole de travailler sur les conclusions du Giec normand qui, clairement, démontrent le besoin de penser une autre agriculture dans un certain nombre d’espaces qui seront plus frappés que d’autres par les phénomènes de chaleur intense et de stress hydrique. Sur la base de ces travaux et de leurs préconisations, la Région présentera une feuille de route à la Commission Européenne avec en ligne de mire l’obtention d’une enveloppe financière la plus conséquente possible pour permettre à nos agriculteurs de financer l’adaptation de leurs exploitations face aux conséquences du changement climatique et ainsi assurer leur avenir ». Enfin, Hervé Morin a dit vouloir présenter « un grand plan de préservation et de restauration du bocage en valorisant et en protégeant les haies et les mares normandes. Nous lancerons par ailleurs un programme global de performance énergétique de 400 millions d’euros sur les lycées de Normandie. L’appel d’offres sera lancé à l’automne ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Le nouveau bureau de la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) a été élu. Il est présidé par Yohann Barbe, producteur dans les Vosges.
Ludovic Blin et Benoit Gavelle, deux Normands dans le bureau de la FNPL
Depuis le 9 avril 2024, en succédant à Thierry Roquefeuil, Yohann Barbe devient le nouveau président de la FNPL (Fédération…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Publicité