Aller au contenu principal

Export
La révolution égyptienne épargne la féverole calvadosienne

8 100 tonnes de féverole estampillées “coopérative de Creully” ont quitté la semaine dernière le port de Caen à destination de Damietta en Egypte.

La révolution égyptienne impactera-t-elle les échanges commerciaux avec la France ? Une question légitime avec un “non” en guise de réponse concernant le dossier féverole. La semaine dernière, l’Akar Dazar, bateau battant pavillon Turc, a quitté le port de Caen avec dans ses cales 8 100 tonnes de féverole à destination du marché de l’alimentation humaine. “Il aura fallu 3 mois de travail cet hiver pour préparer ce lot devant répondre à un cahier des charges drastique”, commentent de concert Pierre-Yves Collet (administrateur de la coopérative de Creully), Thomas Lepainteur (responsable commercial céréales) et Olivier Sénécal (responsable de dépôt d’Anisy). A ce chantier au cours duquel le trieur optique a fait sa première campagne, il faut y ajouter tout le travail en amont. La coopérative de Creully est devenue en effet, en quelques années, experte dans la culture de la féverole. L’enjeu est de taille : valoriser la production de l’adhérent à hauteur de 280 e/t sur le marché de l’alimentation humaine. A défaut, c’est le marché de l’alimentation animale avec un couperet qui tombe à 250 e/t. Pas étonnant donc que la coopérative se soit faite une spécialité de la chasse au bruche, à la tâche de couleur et autres défauts rédhibitoires pour les acheteurs égyptiens. Le résultat est là avec moins de 1 % de déchets dans la cargaison certifie l’agent indépendant de “Control Union”. Reste désormais à gérer le cru 2011. Il s’annonce délicat. La sole féverole est en baisse à l’échelon du territoire coopératif. Les rendements sont déjà plombés par le manque d’eau. Verdict définitif dans quelques semaines.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité