Aller au contenu principal

De l'agriculture au monde rural
La révolution est en marche

Dans le Cotentin, plus question de travailler sur l’agriculture en solo, place à la concertation avec tous les acteurs économiques.

Jean-Yves Desquennes et Marie-Christine Briard, président et responsable de la région Cotentin, chevilles ouvrières du projet.
Jean-Yves Desquennes et Marie-Christine Briard, président et responsable de la région Cotentin, chevilles ouvrières du projet.
© E.C.
Face à une agriculture en pleine mutation, le CRDA du Cotentin évolue pour se transformer en “Cotentin Réseau Rural”. L’assemblée générale constitutive se déroulait, jeudi dernier, à Montebourg. Changement Comme l’explique Jean-Yves Desquennes, “président provisoire” comme il aime à se définir, “le changement va bien plus loin que le nom. Nous évoluons dans un milieu où les agriculteurs ne sont plus majoritaires, où la donne environnementale, notamment, a changé. Bref, nous voulons que notre réseau réponde non seulement à la problèmatique agricole, mais aussi à celle du milieu rural”. Concrètement, Cotentin Réseau Rural calque sa zone d’action sur celle du “Pays”. “Par ailleurs, nous voulons être en bonne position sur le prochain contrat de pays et une candidature leader”. Travailler sur l’avenir D’ores et déjà, Cotentin Réseau Rural a travaillé sur l’avenir, et notamment sur les types d’agriculture pour le territoire, à l’horizon 2020. “Nous voulons préparer le terrain pour des agriculteurs qui s’inscrivent dans le cadre des enjeux de territoire. Bref, construire une vraie ruralité entre les différents acteurs de la société, en interaction avec l’activité agricole”. Ce territoire, allant de Cherbourg à Carentan, met actuellement en valeur 80% de la surface globale et emploie 12% de la population active. “Nous voulons ausi faire face à de nouvelles attentes dans la gestion de l’espace et de la vie sociale”. Et les membre du conseil d’administration de Cotentin Réseau Rural d’indiquer leurs interrogations. “Quel sera l’avenir des productions et filières mais aussi de la diversification comme le tourisme ? Quels impacts sur l’agriculture à travers l’urbanisme croissant ? Quelles relations entre l’agriculture et la société ?” D’ores et déjà un groupe de travail d’environ 25 personnes tente de répondre à ces questions. Toutes les composantes du “Pays du Cotentin”, de l’agriculture aux élus, en passant par les entreprises y sont représentées.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
Publicité