Aller au contenu principal

La route des vacances passe par internet

Les vergers de la Vicomte d’Auge disposent de leur propre site internet. Sa conception est maison. Avec une activité axée sur l’accueil, être sur la toile est quasiment devenu obligatoire. Dominique Langin s’est donc formé pour mettre en ligne fermedelavicomtedauge.fr

Pour créer son site internet, Dominique Langin est allée sur jimdo.com (DR)
Pour créer son site internet, Dominique Langin est allée sur jimdo.com (DR)
© VM

“L’informatique, ça peut vite m’énerver. Je perds patience. Quand ça ne fonctionne pas, je peux rapidement avoir envie de donner un coup de marteau dans le machin”, avoue Dominique Langin. Si l’agricultrice alimente le web, elle est pourtant loin d’être une geek.

Un site sans casse…
Pas vraiment passionnée par la souris, le clavier ou les disques durs, elle a cependant créé son propre site internet. Pour y parvenir, elle s’est formée avec le CDFA. L’agricultrice, au tempérament affirmé, n’a utilisé “ni marteau”, ni quelconque arme de destruction massive d’unité centrale ! Au final, sa ferme est “online”. Et son ordinateur n’a pas été maltraité. Il a peut être subi quelques noms d’oiseaux, mais d’un quota respectable.

Voyage au pays de l’e-tourisme
Marquer son empreinte sur le web semble presque devenu un impératif pour cette ferme de polyculture élevage. Dominique Langin est installée avec son mari, à Clarbec dans le Pays d’Auge. L’exploitation compte un troupeau de vaches allaitantes, des cultures de céréales de blé ou de colza. Dominique et William Langin proposent aussi des produits cidricoles en vente directe. C’est d’ailleurs l’accueil du public qui a motivé l’agricultrice. “Nous avons joué la carte du tourisme pour que je puisse travailler sur la ferme”, précise Dominique Langin. Les vergers de la Vicomte d’Auge disposent d’un gîte d’une capacité de 7 personnes et chambres d’hôtes. Pour être à la page, celle-ci doit être numérique. Les voyages commencent souvent par internet. Les professionnels parlent même de « e-tourisme ». Traduits sur le terrain, ces propos confirment la montée en puissance des réservations sur internet. “Pour de nombreux clients, internet est au moins le premier contact”, confirme Dominique Langin.

Disponibilité du gîte en ligne
Le site fermedelavicomtedauge.fr dispose de plusieurs rubriques. Il présente les chambres d’hôtes, le gîte, la table d’hôte et les produits fermiers de l’exploitation. Les disponibilités des nuitées sont également proposées. Le tout est bien sûr agrémenté de photographies pour permettre une petite visite virtuelle du lieu.
Pour parvenir à ce résultat, l’agricultrice a réalisé 4 sessions d’une journée au CDFA. Objectif de la formation : repartir avec un site terminé et mis en ligne.  Dominique Langin y a appris le mode d’emploi de JIMDO. Avec ce système, l’utilisateur n’installe pas de logiciel et travaille en ligne. “C’est un bon compromis. Si c’est trop compliqué, on oublie vite et on ne met jamais son site à jour. Là comme c’est de saison, je peux facilement ajouter une photographie de confiture de mûres”.

Une toile : un réseau
La présence sur internet des Vergers de la Vicomte ne se limite pas à son propre site. Ce dernier s’intègre dans une stratégie plus globale. Lea ferme bénéficie de divers canaux de diffusion à travers l’office de tourisme, Bienvenue à la Ferme ou les gîtes de France. C’est ce qu’on appelle être sur la toile.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
VIDEO. L’opération recyclage de pneus est sur les rails
Depuis mardi 16 et jusqu’à lundi 29 mars, la FDSEA organise une collecte de pneus usagés. Grâce à l’aide financière et matérielle…
Le premier télesco de Camacuma livré en Basse-Normandie
Vendredi 19 mars 2021, Anthony Bayet, président de la Cuma des Salers, à Cricqueville-en-Auge (14), recevait le premier…
Publicité