Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La Sama a fait sa rentrée aux champs

En cette semaine de début septembre, la Sama a convié les agriculteurs de la région à rejoindre ses équipes mobilisées aux champs pour une journée particulière. Deux ans après la première édition de cette bien nommée « Sama aux champs » le concessionnaire a de nouveau réuni hommes et matériels pour donner une grande journée de démonstrations dynamiques.

Cette journée aux champs est une façon de remercier nos clients, explique Philippe Duval, directeur de la Sama, de montrer également notre évolution à leur côté. Nous avons accompagné les récoltes de lin avec les presses Ferraboli et aujourd’hui nous renforçons notre partenariat avec Maschio Gaspardo dont vous pourrez voir les matériels en démonstration.  De la même façon nous développons notre collaboration avec Grimme pour accompagner nos producteurs de betteraves, des arracheuses intégrales Rexor et Maxtron sont présentées ici. Au travers de ces deux exemples, nous avons mis à chaque fois tous les moyens en notre pouvoir pour apporter le meilleur service que nous pouvions. C’est notre objectif et notre responsabilité vis-à-vis de nos clients.

Exposition XXL
La concentration sur place des matériels distribués et habituellement disséminés sur les six bases du concessionnaire impressionne. Dès l’entrée sur les lieux un podium aménagé pour présenter les ensembles avant l’épreuve de démonstration délimite une parcelle en herbe de bonne dimension. Les deux autres côtés de cette parcelle, à droite et en face, sont nécessaires pour aligner tout le matériel apporté. Bien sûr, Massey Ferguson ouvre l’exposition avec les moissonneuses batteuses Delta et Beta, le nouveau télescopique  est présent ainsi qu’une presse haute densité. Toute la gamme des tracteurs est déployée, jusqu’au tout dernier Massey Ferguson 8740 (405 cv)  dévoilé cette année au Sima. Les matériels des autres marques distribuées par la Sama complètent l’exposition : Maschio Gaspardo, Sulky, Lely, Carré, Horsch, Tecnoma, les bennes Legrand, les ramasseuses à pomme AMB, et deux arracheuses à betteraves intégrales du constructeur Grimme…

Démonstrations dynamiques
Les démonstrations de travail du sol ont ouvert les réjouissances, après un passage de présentation au public devant le podium, les déchaumeurs, décompacteur, charrue et semoir Maschio Gaspardo ont passé l’épreuve de démonstration de terrain. Le travail des nouveaux déchaumeur UFO et semoir direct DP Pronta a convaincu les observateurs attentifs. Un Culti 4000 de chez Carré était également à l’épreuve.
De retour sur la parcelle en herbe, combiné de fauche, andaineur Hibiscus et presse enrubanneuse Lely ont montré le travail de fenaison.
A l’heure de la coupure, toute l’équipe de la Sama a convié ses hôtes à poursuivre les échanges avec grillade et autres victuailles préparées à leur attention. Une belle organisation qui a répondu sans attente avec quelque 360 couverts servis.
Le battage a bientôt sonné la reprise, les moissonneuses conventionnelles Beta et hybride Delta ont partagé la vedette avec une vénérable ancêtre commune donnant un raccourcit saisissant de l’évolution du matériel sur quelques générations. Une presse à haute densité a également conditionné la paille sans aucun esprit de rivalité avec son ainée lancée hardiment à la confection de petites balles. Un spectacle plaisant qui a largement séduit un public amusé. En clôture de cette journée mémorable les démonstrations de travail du sol ont repris. Tous les ensembles ont assuré le spectacle évoluant de concert pour le plaisir de tous. On se souvient encore de la première « Sama aux champs » nul doute que cette seconde édition fasse également parler encore longtemps dans les campagnes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité