Aller au contenu principal

Marchés
La Sicamon lance un appel aux éleveurs

Initialement prévue en juin, l’assemblée générale de la Sicamon s’est tenue vendredi 11 septembre à la maison des associations de Lieurey. Ce rassemblement a permis de faire un point sur les activités, lancer un appel aux apporteurs et renouveler le tiers des administrateurs.

SICAMO AG 2020
En 2019, la structure a vu passer 1 314 bovins de viande soit une baisse de 14,57 %.
© DR

La Sicamon (Société d’Intérêt Collectif des Marchés Organisés de Normandie) gère les marchés au cadran de Lieurey (Eure), Saint-Pierre-en-Auge (Calvados) et Soligny-la-Trappe (Orne). Les derniers en Normandie. Au total, il y a 25 marchés par site chaque année.

Les bovins en baisse mais une année stable

En 2019, la structure a vu passer 1 314 bovins de viande soit une baisse de 14,57 %. « Les bovins maigre ont, également, enregistré une baisse de 17,16 % et les veaux ont dégringolé de 39,31 % avec seulement 244 bêtes », détaille Wilfried Jouvaux, le vice-président. « La catégorie des animaux de viande connait depuis plusieurs années une baisse. Celle-ci est significative dans les catégories des vaches et des bœufs. En bovins maigre, on constate toujours une baisse importante dans les broutards et les broutardes ». Les ovins compensent les pertes avec une augmentation de 18,36 %. Les résultats sont, ainsi, stables par rapport à 2018 avec une évolution de 0,04 %.

L’année 2020 ne s’annonce guère meilleure… « On constate une nette baisse à cause du confinement et nous enregistrons, parallèlement, toujours moins d’apporteurs dans les marchés au cadran notamment en bovins », souligne Nicolas Sechet, administrateur et chef des ventes. « Ce manque d’apporteurs est due à l’arrêt des activités agricoles. Un éleveur sur deux sera à la retraite d’ici 5 ans. Ils ne sont, généralement, pas remplacés. Les exploitations sont agrandies après rachat ».

Des apporteurs pour survivre

« Les éleveurs ont intérêt à se regrouper. La Sicamon dispose d’atouts pour les agriculteurs. Le paiement est comptant. Le vendeur ne doit pas attendre trois semaines pour recevoir son règlement. C’est de la trésorerie immédiate. Ce qui n’est pas négligeable par les temps qui courent. Nous sommes, par ailleurs, les seuls à proposer un cours de la viande et du maigre. Nous proposons, ainsi, une mise en concurrence pour tirer le meilleur prix », rappelle le chef des ventes. Autre point positif, la Sicamon ne prend pas de frais de marché pour les invendus.

Pour une activité rentable, la Sicamon devrait proposer 70 bovins par marché. « Aujourd’hui, il en manque une dizaine. Il faudrait que chaque éleveur amène au marché 10 % de ses animaux vendus pour que chaque site soit approvisionné correctement ». La survie des derniers marchés au cadran est, aujourd’hui, en jeu…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

RIP
Un outil d’expression démocratique à l’épreuve de la réalité des élevages
Mercredi 16 septembre, JA 14 a invité les parlementaires du département chez Samuel Biderre, éleveur, entre autres, de veaux de…
KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
Anne-Marie Denis, présidente de la FRSEA de Normandie
La FRSEA de Normandie a terminé ce lundi 21 septembre le renouvellement de ses instances engagé au printemps dernier.
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Publicité