Aller au contenu principal

Lycée agricole
La vie en bleu au Robillard !

Le lycée agricole du Robillard dispose d’un New Holland. L’outil est prêté. Priorité aux TP, traduisez travaux pratiques, bien entendu !

Dans l’enceinte du lycée agricole du Robillard : un attroupement ! Que les parents d’élèves se rassurent, aucune grève ou manifestation n’est programmée, il s’agit simplement de l’arrivée d’un New Holland, modèle T 6020 de 110 chevaux. Jean-Marc Perpignan, concessionnaire Ets Ducastel, est venu faire les présentations mardi matin. L’homme semble intarissable sur son produit. Tant mieux pour les élèves en agroéquipement, c’est le principal sujet d’actualité. Le tracteur est prêté en démonstration jusqu’en décembre par les établissements Ducastel. “J’ai rencontré Monsieur Perpignan, qui nous a proposé un tracteur en démonstration. Il servira surtout les travaux pratiques, pour la manipulation et la conduite ou la connaissance des pièces moteurs”, explique Frédéric Launay, directeur de l’exploitation du Robillard. Le T 6020 n’a donc pas fini de faire parler. Au lycée agricole, l’agroéquipement concerne 6 filières. Toutes formations confondues, plus de 250 jeunes seront donc amenés à manipuler l’outil et à s’asseoir derrière le volant. “Il est important de travailler avec du matériel récent et performant. Nous sommes ainsi proches des réalités du monde du travail. Avec les bac pro, nous allons passer le tracteur au banc pour vérifier la puissance du moteur ou le débit hydraulique. On insistera sur la maintenance”, indique Mickaël Pottier, enseignant. Le tracteur pourra servir sur la ferme du lycée, mais il garde une priorité pédagogique. “Les prêts de matériels permettent de faire connaître différentes marques aux jeunes. Il faut éviter un monopole sur une ferme pédagogique”, souligne Bruno Ricard, directeur du Robillard.
Rarement un tracteur New Holland n’a connu autant d’utilisateurs en Basse-Normandie. Jean-Marc Perpignan : “c’est le premier tracteur en démo de New Holland dans la région. L’opération est cependant appelée à se renouveler. Elle permet aux jeunes de travailler la marque. Ce n’est pas un tracteur sur le papier, mais un tracteur à toucher”. Le bleu tente donc une opération séduction auprès des jeunes.
V.M.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité