Aller au contenu principal

Emploi-Formation
La visite de ferme, un support adapté au programme des collégiens

Lait, vaches, yaourts… Oui, nous sommes bien dans une exploitation agricole en Normandie, mais aujourd’hui, ce sont les enfants d’une classe de 6e de Caen qui sont venus à la rencontre d’Odile Gasson et de sa ferme dans le cadre du Comité régional de l’alimentation.

Yaourts “maison” : de la théorie (à gauche) à la dégustation (à droite) en passant par la fabrication (au centre).
Yaourts “maison” : de la théorie (à gauche) à la dégustation (à droite) en passant par la fabrication (au centre).
© DR

Productrice de produits laitiers et adhérente à Bienvenue à la Ferme, le principal réseau d’accueil touristique dans les fermes, Odile Gasson a un programme qui accroche l’attention des enfants et de leurs enseignants dès leur arrivée. Sur le principe du question-réponse, l’échange est direct et permet d’informer en détail sur le métier d’agriculteur, sur les obligations, sur la transformation du lait en confiture de lait, crème, beurre…Un des meilleurs moments pour les enfants, celui où ils ont fabriqué leurs propres yaourts ! Les fermes pédagogiques du réseau Bienvenue à la Ferme, c’est non seulement une visite complète par l’agriculteur de l’exploitation, l’explication de ce qu’est son métier mais c’est aussi la participation des enfants à des ateliers, ce qui les responsabilisent tout en les sensibilisant. Ici, à la ferme des Pâtis (Mery-Corbon), ce sont deux ateliers d’environ 2 h chacun qui sont proposés tout au long de l’année.Cette visite s’est déroulée dans le cadre du Comité régional de l’alimentation dont un des objectifs est d’informer le consommateur et de créer du lien avec les producteurs. Les fermes pédagogiques du réseau Bienvenue à la Ferme sont un bon outil pour approfondir les pratiques agricoles au service de l’alimentation humaine, le rôle des bactéries lactiques dans la fermentation, l’apprentissage des rythmes saisonniers en production végétale, l’impact sur les qualités organoleptiques des aliments…Les activités proposées par les fermes pédagogiques participent au développement d’attitudes de recherche, d’observation, de curiosité et d’apprentissage et contribuent à transmettre aux élèves un sens du respect et de la responsabilité en les sensibilisant notamment à l’environnement.Au total, entre visites de fermes et interventions des agriculteurs, ce sont près de 700 élèves qui ont bénéficié de cette action.Si vous souhaitez devenir ferme pédagogique, participez à la formation qui aura lieu à Saint-Lô les 7-8 février et 22 mars 2011 (renseignements auprès de Nathalie Hédou, service tourisme, Chambre d'agriculture de la Manche, au 02 33 06 48 89 ou bienvenue@manche.chambagri .fr) ;- ou à Argentan les vendredis 25 mars, 1er, 8 et 15 avril 2011 (renseignements auprès de Joëlle Legendre, service tourisme, Chambre d'agriculture de l'Orne, 52 bd du 1er Chasseurs, BP 36, 61001 Alençon cedex.Tél : 02 33 31 48 07.Fax : 02 33 31 49 80.joelle.legendre@orne.chambagri.fr

Témoignage

Madame Picard (productrice de foie gras à la ferme de Linoudel, dans le Calvados)

L’action s’est très bien déroulée et fût très intéressante à plusieurs titres :- informer au mieux sur le métier, sur les obligations, sur la transformation méconnue, (le programme Sciences et Vie de la Terre de 6e correspond bien à nos activités) ;- parfait pour faire découvrir aux plus petits différents goûts ; j’ai travaillé sur le sucré, l’acide, l’amer, le salé et ce fut très ludique ;- parfait pour faire découvrir nos produits aux enfants ;- c’est un moyen de faire connaître ses produits et la ferme pédagogique ;- meilleure information sur l’agriculture auprès des enseignants.Très bon contact avec les enseignants. Expérience si elle est bien faite, formidable en relation humaine. Nous retrouvons le véritable sens du métier d’agriculteur qui n’est pas seulement là pour produire mais aussi transmettre la valeur des bons produits.Un petit plus qui m’a beaucoup touché : j’ai fait goûter pour leur première fois du foie gras à des 6e et aussi à des primaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité