Aller au contenu principal

OPNC - Lactalis
Lactalis : L’accord-cadre est signé

L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-cadre avec Lactalis. Une nouvelle page s’est ouverte, mardi 25 août dernier, à Alençon (61).

OPNC LACTALIS
© TG

Avant de passer la main dans quelques semaines à la présidence de l’OPNC, Jacky Gilbert a paraphé l’accord-cadre régissant plus particulièrement la gestion des volumes de production entre les deux partenaires. Une signature « dans le prolongement de celui de l’Unell (Ndrl : Union Nationale des Eleveurs Livreurs Lactalis). C’est une formalisation de nos relations », a assuré Serge Moly (directeur Approvisionnement Lait du Groupe Lactalis).

Jusqu’en mars 2021

Les négociations ont été longues avec pour conséquence une signature d’accord 7 mois avant le terme de la campagne laitière 2020/2021. En d’autres termes et dans l’absolu, les règles du jeu pourraient être revues à partir du 31 mars prochain.  « Si cet accord était dénoncé, les producteurs ne comprendraient pas », a prévenu Jacky Gilbert soutenu par une délégation de producteurs composée d’Anita Vaudron, Joël Nobus, Yohann Serreau, Jean-Luc Debray et Hervé Mauduit.
Serge Moly s’est voulu rassurant évoquant seulement « une dénonciation à défaut de compromis ». Dit autrement, pas de dénonciation mais une adaptation. « Vous n’avez pas de crainte à avoir sur les volumes mais ils ne sont pas inscrits dans le marbre pour les 25 prochaines années ».  Et le directeur Approvisionnement du Groupe de rappeler que « chez Lactalis, un litre sur deux est exporté sous différentes formes dans un environnement encore plus incertain aujourd’hui qu’hier sans tout mettre sur le dos de la Covid 19 ». Et de conclure : « sur la gestion des volumes, Lactalis vous fera part de l’évolution que nous souhaiterons adopter en fonction des marchés ».
Reste aux adhérents à signer individuellement l’accord cadre dans un climat apaisé donc mais où la vigilance reste de mise

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Publicité