Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Communication
L’agneau fait sa tournée des plages

De Fréjus (Var) le 26 juillet à Ouistreham (Calvados) le 15 août, l’agneau a fait sa tournée estivale des plages. Seize jours d’animations à la rencontre de plusieurs milliers de consommateurs, jeunes et moins jeunes, mais à chaque fois séduits.

Au micro, Bruno Argence, l’animateur. Au Fourneau, Arnaud Dauvergne, chef cuisinier parisien. Le duo est bien rodé et pour cause. C’est la dernière de la tournée “Agneau Presto”.
Une campagne sur le sable de promotion de l’agneau qui a écumé les plages de Fréjus à Ouistreham en passant par Le Lavandou, Argelès-sur-Mer, Cap d’Agde, Le Grau du Roi, Cap Breton, Arcachon, Royan, La Tranche-sur-Mer, St-Jean-de-Monts, Quiberon, Perros-Guirec, Crozon, Le Touquet et Berck-sur-Mer.

Désaisonnaliser la consommation
L’un des objectifs est de désaisonnaliser la consommation”, explique Bruno Argence. En cette mi-août et malgré les caprices de la météo, les barbecues chauffent à blanc. Sur le grill bien souvent : saucisses, chipolatas et merguez mais rarement de l’agneau. L’agneau est à Pâques ce que le cidre est à la Chandeleur. Un capital sympathie indéniable mais des habitudes de consommation qui ont la dent dure. Il faut donc dépoussiérer l’image et convaincre un public réceptif parce que sans stress. La fenêtre de tir est idéale. Faire associer au consommateur la viande d’agneau avec un souvenir de vacances, c’est tout bon pour la rentrée et les semaines à venir.
Pour capter l’attention, “Agneau Presto” marie le ludique avec le pédagogique. Des animations “Chrono Presto” où il faut pédaler sur un vélo fixe, des questions sous forme de quizz, des ateliers culinaires, des “Apéro Presto”... Si le public jeune est particulièrement visé, les parents ne sont jamais très loin. Photographiant leurs marmitons vêtus de leur tablier aux couleurs “Agneau Presto”, dégustant ce qu’ils ont mitonné avec les félicitations d’usage et repartant livrets de recettes et flyers des points de vente dans le sac de plage.

Main dans la main avec les britanniques
“Agneau Presto” date de 2008. A l’époque, face à une consommation en perte de vitesse et des acheteurs vieillissant, les filières ovines françaises (INTERBEV Ovins), britannique (EBLEX) et Irlandaise (Bord Bia) se sont mobilisées pour faire évoluer le regard du consommateur sur la viande d’agneau en ciblant prioritairement les moins de 50 ans. Les objectifs ont été clairement définis. “Développer les usages auprès des consommateurs par les relations presse et des actions grand public et événementielles. Installer cette nouvelle offre en points de vente en accompagnant les opérateurs dans le développement de nouvelles gammes via la formation”, insiste-t-on du côté d’INTERBEV. Pari gagné sur les plages françaises.
Pour entrer dans la gamme “Agneau Presto”
- portions individuelles ou pour 4 personnes maximum,
- à griller en moins de 10 mn ou à rôtir en moins de 30 mn,
- une belle présentation qui minimise les déchets dans l’assiette,
- agneau issu de France, d’Irlande ou du Royaume-Uni.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité