Aller au contenu principal
Font Size

L'agriculture connectée : le nouveau charbon de Colombelles

L'agriculture connectée se branche désormais à Colombelles (14). Son champ d'application en Normandie offre un potentiel de développement que 4 pionniers ont décidé d'accompagner.

© TG

Il y a belle lurette (1993) que les cheminées de feu SMN (Société Métallurgique de Normandie) ne crachent plus leurs fumées mais Colombelles, fief de l’entreprise créée en 1917, a trouvé un nouveau charbon : l’agriculture. La ville périphérique de la préfecture du Calvados accueillait déjà le siège social du Groupe Réussir, leader français de la presse agricole. S’y ajoute désormais le creuset des innovations de l’agriculture de demain à travers «Le Village by CA Normandie» (tiers-lieu d’hébergement des start-ups ayant pour vocation de favoriser le développement de jeunes pousses en leur proposant un accompagnement à la carte et la mise en relation avec des partenaires business) et «Agri’Up» (dispositif d’accompagnement spécifique qui vise à propulser les entreprises sur le marché de l’agriculture connectée en facilitant la commercialisation à grande échelle). Derrière cette initiative, 4 pionniers qu’Hervé Morin, président de Région, a qualifiés de Rois Mages. Le Crédit Agricole Normandie, le groupe coopératif Agrial, la chambre régionale d’agriculture de Normandie et le pôle économique TES (Transactions Economiques Sécurisées) ont donc lancé, vendredi dernier, ce lieu d'hébergement de startups.

Propulser les jeunes entreprises
Ce programme inédit a pour vocation de favoriser la propulsion de jeunes entreprises pour leur permettre de passer de la preuve de concept réalisée à la commercialisation à grande échelle à l’instar de WeFarmUp (voir encadré). «Le Village by CA Normandie» accueillera au minimum 15 entreprises qui bénéficieront de plus de 400 m2 destinés à la création et à l’innovation. Il a pour vocation de répondre aux problématiques des filières agricoles par l’innovation technologique, favoriser l’émergence, l’expérimentation et la réussite de projets innovants, améliorer les performances économiques, humaines et environnementales des entreprises. «Autant de défis à relever ensemble, par la coopération, dans un contexte de transformation numérique dont doit profiter notre territoire», commente-t-on du côté des initiateurs.

La Blanche Maison à l’appui
Le dispositif complémentaire «Agri’Up», dédié à l’agriculture connectée, permettra en outre aux startups de tester leurs innovations au sein de la ferme expérimentale des chambres d’agriculture de Normandie «La Blanche Maison».
Il s’appuie également sur le réseau de fermes grandeur nature d’Agrial comprenant 300 fermes partenaires et prêtes à tester les solutions et services de demain en situation réelle d’utilisation. «Au-delà de sa fonction de pépinière, notre volonté commune est de faire de la Normandie le territoire de référence en matière d’agriculture connectée. Le Village by CA Normandie contribuera activement au développement économique et au rayonnement de notre région qui bénéficie déjà d’expertises tant dans le domaine du numérique que dans le domaine agricole», concluent les promoteurs.

WeFarmUp : l’uber du matériel agricole
Le 20 mai, WeFarmUp a accueilli sa 1000 ème annonce de location de matériel 8 mois après son lancement. 35% concernent des matériels de travail du sol, 20% des tracteurs, 15% des matériels de fenaison et 10% des remorques. Agrial vient de lui faire appel pour une opération de déploiement via ses 190 technico-commerciaux, pour permettre à ses adhérents de retrouver de la compétitivité en cette période de cours bas. « Nous souhaitons promouvoir WeFarmUp auprès de nos adhérents, explique Eric Lesage, directeur Innovation, Recherche et Développement du groupe. La plateforme est un outil moderne qui vient compléter l'offre de matériels agricoles et de services de la coopérative et qui véhicule nos valeurs de solidarité et de partage. » Pour Laurent Bernède, cofondateur de WeFarmUp, « ce partenariat est gagnant-gagnant. Il va permettre à WeFarmUp de se déployer sur tout le territoire. De son côté, Agrial peut proposer une solution alternative et innovante pour l'équipement des agriculteurs à moindre coût. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité