Aller au contenu principal

L’agriculture lutte contre le gaspillage alimentaire

Alors que les agriculteurs connaissent une grave crise, ils ne renoncent pas à aider en donnant des produits frais à d’autres qui connaissent la précarité.

© EC

« Un pourcentage important de produits agricoles mis en vente ne sont pas consommés » lance Jean-Baptiste Mainsard, élu de la Chambre d’agriculture de Bretagne. Globalement, cette perte est estimée à 10 millions de tonnes/an, soit 16 milliards d’euros en valeur marchande.

Ne pas cesser l’effort
Au SPACE les responsables de SOLAAL, association fondée par des agriculteurs qui facilite le lien entre les donateurs de terrain et les associations d’aide alimentaire, ainsi que l’ADEME, ont donc demandé à ne pas cesser les efforts en la matière. « Nous rassemblons un grand nombre d’organisations issues des secteurs agricoles bien sûr, mais aussi industriels, la grande distribution, les interprofessions et des marchés de gros ».
Au SPACE, c’était aussi l’occasion de mettre l’accent sur un gaspillage de plus en plus important, « notamment dans la filière fruits et légumes. Nous devons trouver la motivation nécessaire pour arriver à zéro déchet ».
Jean-Michel Hamel, responsable du relais SOLAAL Normandie, soulève une problématique. « Pour la plupart des produits, nous sommes dans le frais. Cela pose des difficultés logistiques. Cependant, nos relais sur le territoire national ne cessent d’augmenter ; nous en sommes à 14 aujourd’hui ». Lors de la journée nationale du don agricole, se déroulant le 13 septembre dernier, les chiffres de collecte annuelle ont été révélés, « 8 500 t/an, représentant 17 millions de repas ».
Reste une question, avec la crise frappant de nombreuses filières, la générosité sera-t-elle toujours au rendez-vous ? « Il n’y a pas de récession dans la générosité agricole. Une récente enquête a démontré que 59 % d’entre eux donnent par solidarité ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité