Aller au contenu principal

Jeunes Agriculteurs
L’agriculture séduit toujours

Quel avenir pour l’installation en Normandie ? C’était le thème choisi par Jeunes Agriculteurs lors de leur assemblée générale du 16 juin.

“Un métier qui ne se renouvelle pas est un métier qui se meurt. L’installation nécessite une politique ambitieuse”.
“Un métier qui ne se renouvelle pas est un métier qui se meurt. L’installation nécessite une politique ambitieuse”.
© V.M.
Entre 2000 et 2005, plus de 2 500 jeunes se sont installés en agriculture avec les aides de l’Etat, soit une moyenne de 425 jeunes par an. “L’agriculture est un secteur essentiel dans l’économie régionale, mais aussi pour la protection de l’environnement, la valorisation des paysages et pour une production de qualité” rappelle Jeunes Agriculteurs de Normandie. Le renouvellement des agriculteurs est donc essentiel. Des jeunes motivés par le métier d'agriculteur Pour installer, il faut des jeunes motivés. Partant de ce constat, communication et promotion de l’agriculture permettront d’attirer des jeunes. “Même si pour l’instant, le nombre de candidats à l’installation n'est pas une problématique dans notre région, nous devrons donc attirer, à l’avenir, des personnes non issues du milieu agricole” explique Frédéric Tannevat vice-président des JA Normandie. Plusieurs actions sont donc à développer : favoriser un partenariat entre profession agricole et enseignement général, participer aux forums métiers dans les collèges, ou intégrer les stages d’immersion en classe de troisième. Accompagner les candidats Jeunes Agriculteurs constate l’évolution du métier. Avec la mondialisation des marchés, les jeunes se doivent d’être toujours plus compétitifs. “La formation initiale devra répondre aux nouveaux enjeux de la société, en termes d’adaptabilité, compétitivité ou de maîtrise des charges. Il faut par exemple sensibiliser les futurs candidats à l’installation aux avantages économiques des formes sociétaires” souligne Marie Hélène Gouin de JA Orne. Parmi les propositions de Jeunes Agriculteurs : la création de cellules de médiation pour les sociétés ou la facilitation de l'accès et du retour à la formation. Favoriser les transmissions Avec le papy boom, les jeunes bénéficieront d’opportunités pour s’installer. JA plaide donc pour une sensibilisation des cédants. “Elle doit être une priorité régionale. Un guide régional de la transmission doit par exemple être diffusé” insiste François Paris de JA Manche. Le syndicalisme jeune souhaite ainsi des aides directes ou des mesures fiscales incitatives aux agriculteurs cédants à un jeune afin de faciliter cette transmission. Dans les 10 ans à venir, 40 % des agriculteurs céderont leur exploitation. “Toutes les mesures que nous proposons sont donc loin d’être exhaustives” préviennent les représentants des Jeunes Agriculteurs. Ces derniers préparent donc une période stratégique. Dans sa conclusion, Jean-Yves Heurtin, président de Jeunes Agriculteurs Normandie a invité l’ensemble de la profession à “regarder les projets des JA. Merci car nous avons besoin de vous. Nous ne manquons pas d’idées !” V.M.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Eleveur laitier à bout de souffle : il s'en est sorti et il témoigne
Marcel, 35 ans, s’est installé en Gaec en 2009, dans le bocage ornais. Entre les investissements, l’installation d’une troisième…
panneaux solaires
Soleil 14, ou le cadastre solaire pour tomber dans le bon panneau
Soleil 14 est portée par le Syndicat départemental d’énergies du Calvados et les 16 intercommunalités du département. La…
500 ch en bord de mer
Vincent Michel, ferme de la Saline dans le Calvados, a commandé avant l’été, le Fendt Vario 1050. Il est arrivé dans la cour de…
coopération laitière, négociations commerciales
La coopération laitière lance une alerte
Dans le bras de fer commercial opposant distribution et transformation qui doit trouver son épilogue avant le 1er mars 2022, la…
Littoral Normand Déleg Génisses
Déleg Génisses : un service à la hauteur des attentes et en devenir
Un peu plus d’un an après son lancement par Littoral Normand, retour bilanciel sur Déleg Génisses, un service de délégation d’…
RENCONTRE FILIERE PORCINE FRSEA NORMANDIE
La production porcine à l’heure de la loi Egalim 2
Egalim 2, fin de la castration, crise du porc… les sujets n’ont pas manqué pour animer la réunion organisée par la FRSEA de…
Publicité