Aller au contenu principal

Tourteau de colza
L’aliment des vaches hautes productrices avec des qualités nutritionnelles et un prix intéressants

Le tourteau de colza a des propriétés intéressantes pour les vaches hautes productrices. Sa richesse en acides aminés soufrés, notamment en méthionine, ses effets sur les taux (plus de TP et moins de TB) et sa teneur en phosphore en font un aliment intéressant et aujourd'hui son prix est particulièrement attractif compte tenu des matières premières (tourteaux et minéraux).

Il est possible de substituer, en partie ou en totalité, 1 kg de tourteau de soja par 1.5 kg de tourteau de colza.
Il est possible de substituer, en partie ou en totalité, 1 kg de tourteau de soja par 1.5 kg de tourteau de colza.
© DR

Une règle de substitution simple : 1 kg de soja = 1.5 kg de colza
Il est possible de substituer, en partie ou en totalité, 1 kg de tourteau de soja par 1.5 kg de tourteau de colza.
Le tourteau de colza a été testé à maintes reprises par l'Institut de l'élevage en station et à la ferme expérimentale de la Blanche Maison. C'est aujourd'hui une matière première connue et reconnue.

Taux butyreux réduit, taux protéique amélioré
En début de lactation ou en phase descendante, le remplacement de 1 kg de tourteau de soja par 1.5 kg de tourteau de colza n'entraîne pas de baisse de la consommation d'ensilage de maïs. L'ingestion de la ration totale est légèrement augmentée (+ 1.1 kg MS), du fait d'un apport supplémentaire de tourteau. Les animaux consomment jusqu'à 6 kg brut de tourteau de colza, sans problème d'appétence.
Comparée à une ration à base de soja, avec la ration “colza”, la production laitière est légèrement augmentée (+ 0.6 kg/jour), le taux butyreux est réduit (- 1.2 g/kg) et le taux protéique a tendance à augmenter (+ 0.3 g/kg). La reprise de poids est également plus importante pour les animaux nourris au tourteau de colza (tableau 1).

Bien équilibré en acides aminés digestibles
La concentration en lysine et méthionine digestibles du tourteau de colza est proche des seuils recommandés pour les vaches laitières (94 % pour la lysine digestible et 80 % pour la méthionine digestible). Le tourteau de colza est donc non seulement riche, mais aussi bien équilibré pour ces deux éléments. L'équilibre en acides aminés limitants dans la ration est ainsi plus facilement atteint avec un tourteau de colza qu'avec du tourteau de soja.

Riche en minéraux
Particulièrement riche en phosphore et bien pourvu en calcium, le tourteau de colza permet d'économiser 50 % de complémentation en minéraux, voire plus, par rapport à celle nécessaire pour un aliment à base de tourteau de soja.
Le tourteau de colza, un peu moins riche en protéines que le tourteau de soja, a des valeurs protéiques (PDI) plus faibles.
La richesse en cellulose du tourteau de colza réduit sa valeur énergétique, malgré une teneur en matière grasse un peu supérieure à celle du tourteau de soja (tableau 2).

Influence des acides gras sur la qualité du lait
La composition en acides gras de la matière grasse des tourteaux de colza et de soja diffère en plusieurs points. La part d'acides gras insaturés est supérieure dans la matière grasse de colza, ce qui influence la composition du lait et serait de nature à améliorer les qualités nutritionnelles (en limitant le risque athérogène) et technologiques des produis laitiers (en augmentant notamment la tartinabilité des beurres) (tableau 3).

Distribution et présentation du tourteau
Les possibilités d'incorporation du tourteau de colza diffèrent selon le mode de complémentation et la présentation du tourteau. D'une manière générale, il convient de limiter le tourteau de colza s'il est en farine et de le présenter durant un laps de temps court à l'animal, afin d'éviter les refus.
Les possibilités d'utilisation sont les suivantes :
- en ration complète : pas de limite, quelle que soit la présentation du tourteau ;
- en ration semi complète : mélangé aux fourrages, pas de limite ; distribué individuellement, ne pas dépasser 40 % de colza dans le concentré si le tourteau est en farine, sinon pas de limite ;
- en complémentation individuelle : pas de limite avec un tourteau en granulé ; si le tourteau est en farine, se restreindre à 40 % de colza dans le concentré.

Assurer la transition
Pour introduire le tourteau de colza dans la ration, il faut assurer une transition de deux semaines, en remplaçant progressivement le soja par le colza.

Intérêt du tannage
Le tannage est une forme de protection des protéines contre la dégradation par les micro-organismes du rumen.
Les fabricants d'aliments du bétail le pratiquent couramment en usine sur des tourteaux purs ou sur des mélanges de matières premières.
Cette protection par tannage a pour effet d'augmenter la part de PDIA dans l'aliment. Les conséquences sur la valeur nutritive sont :
- une valeur PDIE augmentée et un écart PDIN/PDIE fortement réduit ;
- une valeur énergétique inchangée.
On dispose ainsi d'un tourteau beaucoup plus équilibré qui permet de corriger avec des quantités de tourteaux réduites des rations excédentaires en PDIN.

Mode d'emploi
L'utilisation de tourteau tanné permet de limiter les excès d'azote soluble (PDIN) de certaines rations et leur rejet dans l'environnement.
C'est le cas des rations pour vaches laitières hautes productrices ou en début de lactation où la quantité de tourteau nécessaire pour couvrir les besoins est élevée et la capacité d'ingestion des vaches limitée.
C'est également le cas des rations déjà équilibrées en PDI, telles que les rations à dominante ensilage d'herbe ou pâturage et pour lesquelles un concentré lui-même équilibré est intéressant.
Cette technique permet d'économiser 1 à 2 kg de concentré par vache laitière et par jour.

Un prix de marché toujours intéressant
Pour déterminer le prix de parité du tourteau de colza par rapport au prix de marché du tourteau de soja, plusieurs approches peuvent être faites.
Si on prend la règle de substitution (1.5 kg de tourteau de colza pour remplacer 1 kg de tourteau de soja 48), il faut prendre en compte aussi les bénéfices liés à l'utilisation du tourteau de colza (amélioration de la production de lait, modification des taux et réduction de la complémentation en phosphore). Le tourteau de colza est intéressant quand son prix est inférieur à 80 % de celui du tourteau de soja.
Si on raisonne sur les nutriments (énergie, azote et minéraux) apportés par les 2 tourteaux, le tourteau de colza est intéressant quand son prix est inférieur à 88 % de celui du tourteau de soja.
Dans le contexte actuel, le tourteau de colza est particulièrement intéressant, en particulier, pour les vaches hautes productrices.
Bernard HOUSSIN
Chambre d'Agriculture de la Manche
bhoussin@manche.chambagri.fr
www.manche.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
Publicité