Aller au contenu principal

L’andaineur à tapis pour un fourrage qui garde ses feuilles

llll « Il se fait de plus en plus d’herbe, notamment de luzerne et de trèfle et les éleveurs exigent un fourrage de plus en plus qualitatif ». C’est partant de ce constat que Jean-Yves Quentin, gérant de l’entreprise de travaux agricoles éponyme basée à Reffuveille (50), a investi l’an dernier dans un andaineur à tapis de marque Roc modèle RT.

« Le but est de faucher à plat et de laisser sécher au moins une journée pour récolter un fourrage qui a conservé toutes ses feuilles qui concentrent la valeur nutritive. De plus, on n’embarque ni terre ni cailloux dans les andains », plaide notre entrepreneur.
« J’économise 18 kg de soja par jour soit 6,5 t/an », confirme Sylvain client-éleveur à la tête d’un troupeau laitier d’une soixantaine de vaches.
Autre avantage : le débit de chantier.
« S’il n’y a pas assez de camelote, on peut grossir les andains sur 15, 18, 20 mètres...Cela permet d’ensiler plus d’hectares dans une même journée ». Il est encore temps, en cette fin d’été, de tester l’andaineur à tapis pour une 3ème coupe de qualité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité