Aller au contenu principal
Font Size

CER
”L’après quota arrive”

Bonne année de transition pour ce centre d’économie, transformé depuis le début de l’année en association de gestion et de comptabilité.

Jean Marie Séronie et Marcel Bourdon, directeur et président de l’AGC-Manche/CER France, “le département et la région sont prêts techniquement à augmenter leur référence laitière”.
Jean Marie Séronie et Marcel Bourdon, directeur et président de l’AGC-Manche/CER France, “le département et la région sont prêts techniquement à augmenter leur référence laitière”.
© E.C.
Toujours très sobres, Marcel Bourdon et Jean-Marie Séronie, le tandem inséparable de l’ex-CER Manche, aujourd’hui transformé en Association de Gestion et de Comptabilité, commentent avec une délectation intérieure, les principaux chiffres 2006. “197 000 euros de résultats, + 7% de croissance rien que sur les dossiers agricoles, soit 85 nouveaux clients”. 8 Millions de CA Pas de doute, le CER, pardon AGC Manche/CER France, surfe non seulement sur le marché agricole départemental, mais aussi sur celui des artisans/commerçants/services. “Notre chiffre d’affaires global se situe à 8 millions d’euros”. Pour séduire de nouveaux clients, l’AGC multiplie les opérations de séduction : plus de conseils, plus de présence sur le terrain, enquête de satisfaction. Bref, la panoplie de la parfaite entreprise moderne, à une différence près, il s’agit d’une association à but non lucratif. Une notion qui a toute son importance lorsque l’on aborde l’expertise-comptable. “Dans le cadre de la réforme des professions comptables, nous venons d’embaucher quatre experts-comptables, cinq collaborateurs déjà en place vont être nommés”. Les relations avec le conseil de l’ordre sont déjà établis. “Nous, nous ne sommes pas “rachetables”, à la différence des cabinets libéraux qui intéressent de grands groupes français ou étrangers”. Satisfaction Les clients, agriculteurs ou autres, sont donc satisfaits. “Un critère en forte amélioration sur l’ensemble de nos prestations. Pour encore mieux répondre à la demande, nous spécialisons de plus en plus nos conseils”. La dernière enquête en date la principale motivation d’adhésion au CER, c’est la sécurisation de toute la partie “paperasse”, en deuxième place arrive l’analyse économique de l’entreprise. Sur le lait, l’ex-CER est prêt à répondre au futur changement de quotas. “Les éleveurs peuvent techniquement produire plus de lait, ils en ont le potentiel. De toute façon, il faudra le département ou la région répondent présents pour fournir les transformateurs”. Dernier point, la filiale “Actis Environnement”, elle, a multiplié son activité par quatre passant de 300 000 euros de produits à 1 200 000 euros sur l’année passée.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité