Aller au contenu principal

JA Manche
L'après-quota en question

Dernière assemblée générale pour Samuel Legoupil qui passera la main lors du prochain conseil d'administration, jeudi 17 mars. L'AG, elle, a été placée sous le signe de l'après-quota. Un chiffre à retenir, selon Jean-Pierre Carlier (économiste), "il ne devrait rester en France, à l'horizon 2022, que 25 000 exploitations laitières contre 90 000 actuellement.

Samuel Legoupil, président des JA 50, passera la main le jeudi 17 mars lors du prochain conseil d'administration.
Samuel Legoupil, président des JA 50, passera la main le jeudi 17 mars lors du prochain conseil d'administration.
© EC

Lors de cette ag se déroulant à St-Lô, vendredi après-midi, les JA ont mis en exergue leurs attentes et problèmes dans un contexte laitier mouvementé. Reste que pour l'après-quota, la Basse-Normandie qui a fortement évolué depuis 10 ans, au point de dépasser la moyenne nationale par exploitation, semble avoir des atouts. Jean-Pierre Carlier, économiste, a cependant appelé à la prudence des transformateurs dans le grand-Ouest, notamment dans le cadre du rachat d'Entremont par Sodiaal, "il faut absolument éviter l'accident "ULN"..."

La suite dans votre prochaine édition

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Eleveur laitier à bout de souffle : il s'en est sorti et il témoigne
Marcel, 35 ans, s’est installé en Gaec en 2009, dans le bocage ornais. Entre les investissements, l’installation d’une troisième…
panneaux solaires
Soleil 14, ou le cadastre solaire pour tomber dans le bon panneau
Soleil 14 est portée par le Syndicat départemental d’énergies du Calvados et les 16 intercommunalités du département. La…
Filière bovine - CONTRACTUALISATION
Contractualisation obligatoire des bovins : explications avec la FNB
Entre perte de liberté et visibilité sur trois ans, la contractualisation - obligatoire le 1er janvier 2022 - entre les éleveurs…
500 ch en bord de mer
Vincent Michel, ferme de la Saline dans le Calvados, a commandé avant l’été, le Fendt Vario 1050. Il est arrivé dans la cour de…
RENCONTRE FILIERE PORCINE FRSEA NORMANDIE
La production porcine à l’heure de la loi Egalim 2
Egalim 2, fin de la castration, crise du porc… les sujets n’ont pas manqué pour animer la réunion organisée par la FRSEA de…
Littoral Normand Déleg Génisses
Déleg Génisses : un service à la hauteur des attentes et en devenir
Un peu plus d’un an après son lancement par Littoral Normand, retour bilanciel sur Déleg Génisses, un service de délégation d’…
Publicité