Aller au contenu principal

Question santé
L’attelage se prépare au dételage

Les conseillers MSA répondent aux questions des agriculteurs.

L’attelage et les réglages restent parmi les tâches les plus désagréables.
L’attelage et les réglages restent parmi les tâches les plus désagréables.
© Sébastien Randé / Réussir

 

“Lors de l’attelage de mes outils au tracteur, je me sens souvent en position inconfortable. Comment puis-je limiter au maximum les risques d’accidents ou de blessures ?”

Rémy Bertre – conseiller en prévention des risques professionnels à la MSA de Haute-Normandie :

Il est certain que du point de vue du travail avec le matériel, l’attelage et les réglages restent parmi les tâches les plus désagréables. Les positions sont souvent délicates et les risques d’accidents sont réels, encore plus lorsque l’attelage nécessite l’intervention de plusieurs opérateurs. J’ai coutume de dire que, pour limiter  les risques, l’attelage se prépare d’abord au dételage. En effet, il faut pouvoir travailler dans un environnement le plus confortable possible. Cela passe donc par un stockage raisonné du matériel. L’opérateur doit pouvoir se déplacer le plus aisément possible autour du matériel. Celui-ci doit être placé sur une béquille adaptée pour le stabiliser et susceptible de permettre de moduler facilement les hauteurs de chape : le matériel doit être facilement accessible pour tous les tracteurs de l’exploitation. Disposer de cales à portée de main est aussi important. Le bon entretien du matériel permet aussi souvent de faciliter l’attelage, notamment par la protection des prises électriques et hydrauliques, mais aussi la surveillance des pièces d’usure. Ce sont des mécanismes très sollicités. Un entretien et une remise en état permanents des équipements est donc primordial.

Enfin, j’aimerai aussi attirer l’attention sur l’importance d’intégrer ces questions d’attelage - dételage dès l’achat des matériels. C’est un aspect souvent négligé. Il convient donc de raisonner ses liaisons à l’échelle de l’exploitation pour éviter les adaptateurs, mais aussi, dans la mesure du possible, le nombre d’attelages (par exemple en gardant attelé en permanence un outil utilisé quotidiennement). Il faut prendre le temps d’en discuter avec les revendeurs et aussi ne pas hésiter à donner des retours sur les difficultés rencontrées pour inciter les constructeurs à faire évoluer leurs parcs matériels.

Contact : service prévention des risques professionnels de la MSA au 02 35 12 71 89.


 

Flash info

Retrouvez la chronique santé de la MSA dans nos pages chaque semaine, ainsi que dans l'Union agricole (76).

D'autres articles, rédigés par les FDSEA de Normandie, sur la prévention des risques sur les exploitations agricoles sont parus du 22 janvier au 12 mars dans l'Eure agricole.

La FDSEA de l'Eure organise une réunion d'information sur la sécurité, le 9 avril 2009, à 15 h, maison des agriculteurs, Melleville (contact : 02 32 23 77 77).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
VIDEO La Jaguar 990 TT Claas se démène dans la Manche
Le concessionnaire SM3 Claas a fait venir l’ensileuse 990 terra trac pour une démonstration dans la Manche. Venue d’Allemagne, la…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Jennifer Morin, agricultrice
Jennifer Morin, « mieux vaut avoir le caractère bien trempé »
À Larchamp, commune nouvelle de Tinchebray-Bocage (61), Jennifer Morin est installée avec son mari en lait. Non issue du milieu…
Frédéric Bellanger, Orne
Chez Frédéric Bellanger, le bonheur est dans l’herbe
Pour Frédéric Bellanger, producteur de viande bovine à La Boursillière à Moutiers-au-Perche (61), le bonheur est dans le pré :…
Publicité