Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

LAVAL - FEVRIER 2008

mardi 26 fevrier Amenés 282, dont 220 broutards. En élevage, la morosité ambiante semble gagner le commerce du maigre où seuls les très bons animaux proches de la finition et les meilleures herbagères s’écoulent sans difficulté. Le commerce reste tendu et sélectif en marchandise ordinaire, toujours en raison des coûts élevés de l’alimentation. Les acheteurs demeurent prudents quant à la valorisation finale de l’animal. En broutards, les apports sont moins importants mais la pression des acheteurs s’intensifie face à l’incertitude à venir sur le commerce du broutard avec la fermeture des frontières italiennes. Certes, les broutards du marché de Laval sont essentiellement destinés à des engraisseurs régionaux mais dans quelques semaines les animaux ne pouvant être exportés vont se retrouver sur le marché intérieur et fortement peser sur les échanges. Pour aujourd’hui, la vente est normale avec des tarifs stables pour les très bons lots de mâles triés ainsi que les meilleures femelles. Le placement est difficile dans la marchandise ordinaire. (L.C.). A la pièce : Broutards mâles petits ordinaires 480,00-580,00; convenables 600,00-680,00; extra 720,00-800,00; plus lourds inc. Broutardes femelles petites ordinaires 400,00-500,00; convenables 500,00-560,00; lourdes supérieures 560,00-650,00. Bœufs Maine-Anjou 12-24 mois 650,00-850,00; Croisés 12-24 mois 650,00-850,00; Maine-Anjou 20-24 mois 850,00-980,00; Croisés 20-24 mois 850,00-980,00; Croisés Charolais bons 900,00-1100,00; 24-30 mois 1100,00-1300,00. Génisses Croisées 16-20 mois 600,00-780,00; 20-24 mois 780,00-960,00; 24-30 mois 1070,00-1150,00; meilleures 24-30 mois 1150,00-1220,00; lourdes supérieures 24-30 mois 1220,00-1300,00. Vaches Normandes légères d’herbage et d’embouche âgées 500,00-600,00; Frisonnes légères d’herbage et d’embouche âgées 410,00-550,00; Normandes bonnes d’herbage et d’embouche 600,00-700,00; Maine-Anjou ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 620,00-780,00; bonne conformation d’herbage et d’embouche 800,00-950,00; d’herbage et d’embouche jeunes 950,00-1050,00; extra d’herbage et d’embouche 1050,00-1200,00; Croisées ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 600,00-750,00; bonne conformation d’herbage et d’embouche 780,00-1050,00; d’herbage et d’embouche jeunes 1050,00-1100,00; extra d’herbage et d’embouche 1100,00-1250,00. Au kg vif : Broutards mâles inc. Broutardes femelles inc. Amenés 345, dont 291 broutards. En élevage, malgré une météo plus favorable à l’herbage, les acheteurs demeurent très prudents dans le choix des animaux, compte tenu de la valorisation finale, dû au coût des aliments. Les très bonnes femelles à herbager sont sollicitées et bien valorisées. En revanche, dès que la marchandise est plus commune, le commerce est très sélectif avec des tarifs toujours discutés. En broutards, l’activité commerciale reste très difficile avec une offre de qualité assez hétérogène. Les bons lots de broutards testés restent recherchés et normalement valorisés mais la vente est toujours malmenée pour les animaux de qualité ordinaire, légers et non testés. En femelles, comme pour les mâles, les bonnes laitonnes trouvent facilement preneurs à des tarifs convenables, mais le reste des femelles communes ou trop légères restent dévalorisées. (L.C.). A la pièce : Broutards mâles petits ordinaires 460,00-560,00; convenables 580,00-680,00; extra 700,00-780,00; plus lourds inc. Broutardes femelles petites ordinaires 390,00-490,00; convenables 510,00-580,00; lourdes supérieures 580,00-670,00. Bœufs Maine-Anjou 12-24 mois 650,00-850,00; Croisés 12-24 mois 650,00-850,00; Maine-Anjou 20-24 mois 850,00-980,00; Croisés 20-24 mois 850,00-980,00; Croisés Charolais bons 900,00-1100,00; 24-30 mois 1100,00-1300,00. Génisses Croisées 16-20 mois 590,00-750,00; 20-24 mois 740,00-960,00; 24-30 mois 1000,00-1130,00; meilleures 24-30 mois 1130,00-1220,00; lourdes supérieures 24-30 mois 1220,00-1300,00. Vaches Normandes légères d’herbage et d’embouche âgées 440,00-650,00; Frisonnes légères d’herbage et d’embouche âgées 400,00-500,00; Normandes bonnes d’herbage et d’embouche 500,00-700,00; Maine-Anjou ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 650,00-850,00; bonne conformation d’herbage et d’embouche 850,00-1000,00; d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1100,00; extra d’herbage et d’embouche 1100,00-1250,00; Croisées ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 650,00-850,00; bonne conformation d’herbage et d’embouche 850,00-1100,00; d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1100,00; extra d’herbage et d’embouche 1100,00-1250,00. Au kg vif : Broutards mâles inc. Broutardes femelles inc. Mardi 12 février Amenés 300, dont 251 broutards. En élevage, les apports restent stables et de qualité, mais l’activité commerciale est plutôt calme. L’ambiance n’est pas au rendez-vous. Des besoins de marchandise se font sentir, mais les emboucheurs font pression sur les cours car les coûts d’exploitation sont tellement élevés qu’ils poussent les acheteurs à réduire fortement le prix d’achat de l’animal. Le commerce est tardif et difficile dans la marchandise de second choix ou âgée, qui demeure trop couteuse à finir. En broutards, le manque de test FCO met le commerce dans une situation difficile. Les transactions les plus intéressantes ont lieu juste pour les mâles lourds de race limousines ou blondes d’Aquitaine (marchandise rare sur le marché). Les petits sujets sont, de leur côté, toujours pénalisés et s’échangent à des prix très bas, ce qui ne motivent pas les engraisseurs. (L.C.). A la pièce : Broutards mâles petits ordinaires 460,00-560,00; convenables 580,00-680,00; extra 700,00-780,00; plus lourds inc. Broutardes femelles petites ordinaires 390,00-490,00; convenables 510,00-580,00; lourdes supérieures 580,00-670,00. Bœufs Maine-Anjou 12-24 mois 650,00-850,00; Croisés 12-24 mois 650,00-850,00; Maine-Anjou 20-24 mois 850,00-980,00; Croisés 20-24 mois 850,00-980,00; Croisés Charolais bons 900,00-1100,00; 24-30 mois 1100,00-1300,00. Génisses Croisées 16-20 mois 590,00-750,00; 20-24 mois 740,00-960,00; 24-30 mois 1000,00-1130,00; meilleures 24-30 mois 1130,00-1220,00; lourdes supérieures 24-30 mois 1220,00-1300,00. Vaches Normandes légères d’herbage et d’embouche âgées 440,00-650,00; Frisonnes légères d’herbage et d’embouche âgées 400,00-500,00; Normandes bonnes d’herbage et d’embouche 500,00-700,00; Maine-Anjou ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 650,00-850,00; bonne conformation d’herbage et d’embouche 850,00-1000,00; d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1100,00; extra d’herbage et d’embouche 1100,00-1250,00; Croisées ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 650,00-850,00; bonne conformation d’herbage et d’embouche 850,00-1100,00; d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1100,00; extra d’herbage et d’embouche 1100,00-1250,00. Au kg vif : Broutards mâles inc. Broutardes femelles inc. Mardi 5 février Amenés 368, dont 300 broutards. En élevage, la présentation est de bonne qualité notamment en vaches charolaises bien représentées. Cependant, les engraisseurs continuent à exercer une certaine prudence dans leurs achats. Seules, les très bonnes femelles avec de l’avenir ou proches de la finition sont sélectionnées. Le commerce est tardif et difficile dans la marchandise de second choix ou âgée. En broutards, les apports sont étoffés mais de qualité assez ordinaire et non testés FCO. Les échanges sont donc quasi inexistants et les tarifs difficiles à négocier dans l’ensemble des mâles et femelles. Seuls les très bons mâles lourds (peu représentés) trouvent preneurs mais à des prix peu encourageant pour les futurs négociations. (L.C.). A la pièce : Broutards mâles petits ordinaires 460,00-560,00; convenables 580,00-680,00; extra 700,00-780,00; plus lourds inc. Broutardes femelles petites ordinaires 390,00-490,00; convenables 510,00-580,00; lourdes supérieures 580,00-670,00. Bœufs Maine-Anjou 12-24 mois 650,00-850,00; Croisés 12-24 mois 650,00-850,00; Maine-Anjou 20-24 mois 850,00-980,00; Croisés 20-24 mois 850,00-980,00; Croisés Charolais bons 900,00-1100,00; 24-30 mois 1100,00-1300,00. Génisses Croisées 16-20 mois 590,00-750,00; 20-24 mois 740,00-960,00; 24-30 mois 1000,00-1130,00; meilleures 24-30 mois 1130,00-1220,00; lourdes supérieures 24-30 mois 1220,00-1300,00. Vaches Normandes légères d’herbage et d’embouche âgées 440,00-650,00; Frisonnes légères d’herbage et d’embouche âgées 400,00-500,00; Normandes bonnes d’herbage et d’embouche 500,00-700,00; Maine-Anjou ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 650,00-850,00; bonne conformation d’herbage et d’embouche 850,00-1000,00; d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1100,00; extra d’herbage et d’embouche 1100,00-1250,00; Croisées ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 650,00-850,00; bonne conformation d’herbage et d’embouche 850,00-1100,00; d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1100,00; extra d’herbage et d’embouche 1100,00-1250,00. Au kg vif : Broutards mâles inc. Broutardes femelles inc.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité