Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

LAVAL - NOVEMBRE 2007

Mardi 20 novembre Amenés 385, dont 355 broutards. En élevage, les apports sont très limités et peu représentatifs. La vente est normale pour les quelques animaux d’embouche de qualité et proches de la finition. En broutards, l’ambiance commerciale est déprimante. Les transactions sont très difficiles avec des tarifs en forte baisse dans les mâles même pour ceux de qualité. En femelles, la vente est également tendue avec une orientation baissière des prix, face à la forte pression des acheteurs. (L.C). A la pièce : Broutards mâles petits ordinaires 490,00-590,00; convenables 580,00-660,00-620,00 (-10,00); extra 690,00-750,00; plus lourds inc. Broutardes femelles petites ordinaires 390,00-490,00; convenables 490,00-560,00; lourdes supérieures 560,00-650,00. Bœufs Maine-Anjou 18-24 mois 640,00-890,00; Croisés 18-24 mois 640,00-990,00; Croisés Charolais bons 940,00-1050,00; 24-30 mois 1100,00-1300,00. Génisses Croisées 16-20 mois 620,00-720,00; 20-24 mois 720,00-940,00; 24-30 mois 1000,00-1150,00; meilleures 24-30 mois 1150,00-1350,00; lourdes supérieures 24-30 mois 1350,00-1400,00. Vaches Normandes légères d’herbage et d’embouche âgées 435,00-665,00; Frisonnes légères d’herbage et d’embouche âgées 385,00-600,00; Normandes bonnes d’herbage et d’embouche 600,00-720,00; Maine-Anjou ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 675,00-890,00; bonne conformation d’herbage et d’embouche 890,00-1050,00; d’herbage et d’embouche jeunes 1050,00-1150,00; extra d’herbage et d’embouche 1150,00-1300,00; Croisées ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 750,00-900,00; bonne conformation d’herbage et d’embouche 900,00-1100,00; d’herbage et d’embouche jeunes 1050,00-1150,00; extra d’herbage et d’embouche 1150,00-1300,00. Au kg vif : Broutards mâles inc. Broutardes femelles inc. Mardi 13 novembre Amenés 412, dont 384 broutards. En élevage, les conditions commerciales ne sont pas très encourageantes (cours pratiqués dans la viande et le prix des aliments). La vente est prudente et sélective et si les très bons sujets à finir rapidement se vendent sans difficulté, les animaux plus communs s’écoulent avec difficulté. En broutards, les apports sont assez étoffés et permettent aux acheteurs de trier les marchandises, en fonction de leurs besoins. La vente est suivie pour les très bons lots de mâles charolais de 350-400 kg, normalement valorisés. La tendance est plus lourde avec des tarifs discutés voire en baisse pour les animaux de choix plus ordinaire. En femelles, peu représentées, la vente est calme mais les cours sont stables. (L.C). A la pièce : Broutards mâles petits ordinaires 490,00-590,00; convenables 590,00-670,00-630,00 (=); extra 700,00-750,00; plus lourds inc. Broutardes femelles petites ordinaires 390,00-490,00; convenables 490,00-560,00; lourdes supérieures 560,00-650,00. Bœufs Maine-Anjou 18-24 mois 650,00-900,00; Croisés 18-24 mois 650,00-1000,00; Croisés Charolais bons 950,00-1050,00; 24-30 mois 1100,00-1300,00. Génisses Croisées 16-20 mois 630,00-730,00; 20-24 mois 730,00-950,00; 24-30 mois 1000,00-1150,00; meilleures 24-30 mois 1150,00-1350,00; lourdes supérieures 24-30 mois 1350,00-1400,00. Vaches Normandes légères d’herbage et d’embouche âgées 435,00-665,00; Frisonnes légères d’herbage et d’embouche âgées 385,00-600,00; Normandes bonnes d’herbage et d’embouche 600,00-730,00; Maine-Anjou ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 685,00-900,00; bonne conformation d’herbage et d’embouche 900,00-1050,00; d’herbage et d’embouche jeunes 1050,00-1150,00; extra d’herbage et d’embouche 1150,00-1300,00; Croisées ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 750,00-900,00; bonne conformation d’herbage et d’embouche 900,00-1100,00; d’herbage et d’embouche jeunes 1050,00-1150,00; extra d’herbage et d’embouche 1150,00-1300,00. Au kg vif : Broutards mâles inc. Broutardes femelles inc. Mardi 6 novembre Amenés 284, dont 264 broutards. En élevage, la présentation est faible et permet un bon écoulement et des tarifs reconduits pour les bons animaux proches de la finition. La vente est très calme dans la marchandise ordinaire ou longue à finir. En broutards, l’ambiance commerciale est peu dynamique, les bons mâles se vendent mais à des tarifs toujours tirés vers le bas. Les sujets indemnes d’IBR restent toutefois recherchés et bien mieux valorisés. L’écoulement est aléatoire voire partiel dans la marchandise ordinaire. En femelles, les échanges sont calmes avec des cours difficilement maintenus. (L.C). A la pièce : Broutards mâles petits ordinaires 490,00-590,00; convenables 590,00-670,00; extra 690,00-720,00; plus lourds inc. Broutardes femelles petites ordinaires 390,00-490,00; convenables 490,00-560,00; lourdes supérieures 560,00-690,00. Bœufs Maine-Anjou 18-24 mois 650,00-900,00; Croisés 18-24 mois 650,00-1000,00; Croisés Charolais bons 950,00-1050,00; 24-30 mois 1100,00-1300,00. Génisses Croisées 16-20 mois 630,00-730,00; 20-24 mois 730,00-950,00; 24-30 mois 1000,00-1150,00; meilleures 24-30 mois 1150,00-1350,00; lourdes supérieures 24-30 mois 1350,00-1400,00. Vaches Normandes légères d’herbage et d’embouche âgées 435,00-665,00; Frisonnes légères d’herbage et d’embouche âgées 385,00-600,00; Normandes bonnes d’herbage et d’embouche 600,00-730,00; Maine-Anjou ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 685,00-900,00; bonne conformation d’herbage et d’embouche 900,00-1050,00; d’herbage et d’embouche jeunes 1050,00-1150,00; extra d’herbage et d’embouche 1150,00-1300,00; Croisées ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 750,00-900,00; bonne conformation d’herbage et d’embouche 900,00-1100,00; d’herbage et d’embouche jeunes 1050,00-1150,00; extra d’herbage et d’embouche 1150,00-1300,00. Au kg vif : Broutards mâles inc. Broutardes femelles inc.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité